A la découverte de l'histoire, la géo et l'éducation civique en collège

COMMENT UTILISER CE BLOG ?

Comment naviguer dans ce blog ?

Pour accéder au chapitre étudié ou aux informations concernant son niveau (6e, 5e, 4e ou 3e), cliquer sur le lien correspondant dans le menu de gauche ("catégories"). Vous pouvez également lancer une recherche par mot-clé dans le cadre sous le calendrier. Cependant, un conseil : commencez par la rubrique "0 - conseils" et sur le chiffre de votre niveau pour trouver tout ce qui vous attend (programmes, programmation, conseils...).

Que contient chaque "message" ?

En général, chaque "message" consacré à un chapitre du programme contient :

  1. une QUESTION-GUIDE qui sert de fil directeur et à laquelle nous essayons de répondre au fil des cours. C'est souvent la question posée au contrôle à laquelle il faut répondre en rédigeant un texte structuré et argumenté avec des exemples tirés de la leçon et/ou des documents,
  2. les OBJECTIFS : ce que l'élève doit atteindre
  3. les CONNAISSANCES : ce que l'élève doit retenir
  4. les DEMARCHES : comment l'élève va apprendre
  5. les COMPETENCES : ce que l'élève devra savoir faire, notamment dans le cadre du socle commun de compétences.
  6. des RESSOURCES : des sites, des vidéos pour en apprendre plus en s'amusant,
  7. l'ESSENTIEL : un résumé de ce qu'il faut absolument retenir.

Pourquoi certains mots sont d'une couleur différente ou sont suivis d'un astérisque ?

Les parties en bleu sont un résumé de l'essentiel du cours.

Les mots en rouge et en gras sont des événements et des dates qui figurent dans la liste de repères historiques ou géographiques à connaitre pour le brevet.

Les paragraphes en vert correspondent à une anecdote.

Les astérisques (*) indiquent les mots-clés de vocabulaire dont il faut connaître la définition par coeur donc en la copiant (elle figure dans le manuel). Lorsque le mot est en plus en gras cela signifie qu'il s'agit d'une notion ou d'un personnage à connaître et à retenir pour le brevet.

A noter : la MAIF propose une assistance scolaire personnalisée gratuite en ligne dans plusieurs matières de la maternelle au lycée sur le site http://www.assistancescolaire.com/. Après inscription, les enfants peuvent y travailler en autonomie.

Les clients de la Banque populaire peuvent en plus télécharger gratuitement des ouvrages pour que leurs enfants s'entraînent et révisent tout au long de l'année à partir de leur site http://www.bibliothequedelareussite.fr.

 

Posté par histgeo à 15:23 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,


CONSEILS AUX PARENTS

Le collège est un lieu de vie où un enfant passe près de 8h par jour durant 8 mois environ. Pendant une année scolaire, votre enfant va changer au contact des autres, enfants et adultes, se construire, mûrir. Son apparence et son comportement évoluent. Il est impératif d'accompagner son enfant non seulement dans sa scolarité mais aussi dans son évolution personnelle. Voici donc quelques conseils, pas seulement pour l'histoire, géographie et l'EMC (ne relevant pas de "l'éducation parentale") : 

  • montrer de l'intérêt pour votre enfant par exemple en lui demandant de raconter ce qu'il a fait dans sa journée, pas seulement sur le plan scolaire,
  • se rendre disponible pour l'accompagner : être à son écoute (ce qui ne signifie pas faire tout ce qu'il dit) pour mieux "détecter" si il a des soucis, l'aider à réviser, à faire des recherches, à revoir une évaluation qu'il a ratée pour comprendre ses erreurs et progresser, suivre ses résultats et lire les appréciations reçues, contrôler son carnet de liaison...
  • l'encourager, même si ses notes ne sont pas "bonnes" mais qu'il fait des efforts et progresse,
  • ne pas lui fixer d'objectifs trop difficiles à atteindre,
  • ne pas hésiter à contacter un membre de l'équipe éducative (professeur principal, professeur d'une matière, CPE, infirmière, assistante sociale...) pour parler de votre enfant, par exemple ne pas attendre de rencontrer un professeur si ses résultats sont décevants, à ses yeux ET aux vôtres,
  • veiller à ce qu'il déjeune le matin et dorme suffisamment (environ 8 à 10h/nuit selon l'âge) pour rester en forme,
  • limiter le temps passé devant des écrans en particulier après le repas du soir,

Vous trouverez aussi des conseils donnés aux enfants dans l'article "Qu'est ce qui m'attend en ..ème ?".

Posté par histgeo à 10:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

CONSEILS AUX ELEVES

Voici quelques conseils, pour "réussir" une bonne année scolaire :

  • bien écouter en classe, cela permet "d'enregistrer" davantage et donc de passer moins de temps à réviser,
  • participer à l'oral en classe notamment poser des questions dès qu'on ne comprend pas quelque chose,
  • réviser chaque soir ses leçons pour le lendemain au cas où on serait interrogé(e) ou en cas de d'interrogation surprise,
  • trouver SA manière d'apprendre au mieux les leçons (en les lisant à haute voix / dans la tête ? en se faisant interroger ? en réécrivant ?...),
  • préparer ses affaires la veille à l'aide de son emploi du temps et de son cahier de textes (pour vérifier ses devoirs),
  • planifier son travail sur une semaine pour éviter de le faire au dernier moment,
  • en cas d'absence, rattraper le plus rapidement les cours, souvent sur le site du professeur,
  • suivre les conseils de tes professeurs, en particulier ceux pour réussir les évaluations,
  • lire et profiter des appréciations données aux évaluations par tes professeurs pour mieux faire la fois suivante,
  • comprendre que la note n'est pas le reflet de ce qu'on est mais l'évaluation d'un travail rendu par rapport aux attentes du professeur,
  • garder confiance en soi et en son travail,
  • ne pas se décourager,
  • déjeuner copieusement le matin pour éviter le "coup de fatigue" de fin de matinée,
  • dormir suffisamment (entre 9 et 11h/nuit selon l'âge) pour être en forme,
  • parler à quelqu'un, un(e) camarade ou un adulte, en cas de problème,
  • ...

Bonne année scolaire !

Posté par histgeo à 09:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

CONCOURS

De nombreux concours sont proposés aux scolaires dont les collégien(ne)s. En voici une liste non exhaustive. Si vous êtes intéressé(e), contactez votre professeur(e) :

 

- mon projet pour la planète pour proposer un projet qui sera financé par le Ministère de la Transition écologique et solidaire.

Plan Climat - Mon projet pour la planète

Afin d'associer directement les Français aux actions sur le climat, Nicolas Hulot a annoncé lors du lancement du Plan climat, le 6 juillet 2017, un projet de budgets participatifs. A travers Mon projet pour la planète, les citoyens sont invités à proposer des projets dans les domaines de l'énergie, de l'économie circulaire et de la biodiversité.

https://www.monprojetpourlaplanete.gouv.fr

 

- jeunes reporters pour l'environnement pour se mettre dans la peau d'un journaliste en herbe en enquêtant sur son environnement proche. Plusieurs catégories.

Jeunes Reporters pour l'Environnement

Jeunes Reporters pour l'Environnement est un programme international développé dans 30 pays à travers le monde qui a pour but de sensibiliser les jeunes au développement durable par la pratique du journalisme. Il aborde ces enjeux de façon concrète et positive.

http://www.jeunesreporters.org

 

- prix de l'éducation citoyenne pour récompenser des élèves au comportement et aux actions citoyens au quotidien.

Le Prix de l'éducation citoyenne

Le Prix de l'éducation citoyenne récompense des élèves qui se sont distingués par leur comportement quotidien et la réalisation d'actions relevant du champ de la citoyenneté, au sein de leur classe ou de leur école, collège ou lycée.

http://www.education.gouv.fr
- Affiche-nous l'Egalité à l'école ou dans l'entreprise pour sensibiliser à l'égalité dans ces deux lieux.

Affiche-nous l'Égalité, à l'École ou dans l'Entreprise 2017-2018

Le Club École Entreprise de l'académie de Montpellier en partenariat avec l'association Féminin Pluriel et FACE Hérault (Fondation agir contre l'exclusion), organise, du 7 novembre 2017 au 30 mars 2018, la 2ème édition du concours « Affiche-nous l'Égalité à l'École ou dans l'Entreprise ».

http://www.ac-montpellier.fr

prix Perrin de Brichambaut pour des projets sur la météorologie et le climat.
Prix Perrin de Brichambaut (scolaires) - Météo et Climat

Météo et Climat organise chaque année le prix Perrin de Brichambaut, avec le soutien de Météo-France. Ce concours national a été créé en 1997 afin d'honorer la mémoire de Christian Perrin de Brichambaut (1928-1995), ancien ingénieur à Météo-France et ancien président de Météo et Climat qui a beaucoup œuvré en faveur de la vulgarisation scientifique.

https://meteoetclimat.fr


Concours et prix 2nd degré

Tout au long de la classe de 3e, l'élève précise son projet personnel et se prépare à une filière d'études. L'année est jalonnée de moments forts pour l'orientation en vue de la poursuite de la scolarité au lycée : entretien personnalisé avec le professeur principal, choix d'une voie d'orientation et vœux d'affectation dans un établissement scolaire, inscription en lycée.

http://www.ac-montpellier.fr

Posté par histgeo à 07:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

BIEN TENIR SON CAHIER

Le cahier est un outil de travail. Il faut en prendre soin. Il est en partie le reflet de l'élève (capacité à s'organiser, soigner un travail). Quelques règles de base sont incontournables, avec toutefois quelques souplesses - signalées d'un astérique - pour les élèves les plus autonomes des niveaux 4e et 3e :

– une étiquette indique le nom de l'élève, la classe et la matière sur la couverture ;

– 1 pochette avec la première collée en 3e de couverture afin de conserver les contrôles ;

– page de garde sur la 1ère page (page de droite) avec nom, prénom, classe, matière, année scolaire ;

– Titres de chapitres en LETTRES CAPITALES, ROUGE pour l’Histoire, VERT pour la Géographie, NOIR pour l’Enseignement moral et civique ;

– la question posée à chaque chapitre est écrite dans la même couleur que le titre ;

– titres des leçons  (1, 2...) écrits et soulignés (rouge, vert ou noir) ;

– chaque jour la date et les pages du manuel étudiées sont inscrites dans la marge.

Posté par histgeo à 01:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


"FORMULES MAGIQUES" POUR ETUDIER UN DOCUMENT

Ce message vous présente quelques méthodes et formules utilisables dans de nombreuses situations.

Travail sur document

Un travail sur document, quel qu'il soit, comprend, en général, 3 étapes :

  1. l'identification ou présentation : on dit, si possible en une phrase, de quel type de document il s'agit (extrait de texte, carte, graphique, photographie, tableau, oeuvre d'art...) en précisant son sujet ou son titre, et, si cela est mentionné, qui en est l'auteur et sa date,
  2. la description : on décrit ce que l'on voit (position, forme, couleur, chiffres, dates...) notamment à l'aide du titre, de la légende, du paratexte...,
  3. l'analyse ou explication : on essaie d'expliquer, d'analyser le contenu en mettant en relation les différents éléments décrits pour en tirer des informations utiles.

Voici quelques formules simples utilisables en toute circonstance.

Pour la présentation, on pourra utiliser la "formule magique" suivante en l'adaptant au type de document étudié :

Ce document est [type de document en donnant un "titre"] réalisé par [auteur] en/au [date].


Exemples :

  • Ce document est un extrait de "La guerre des Gaules" écrit par Jules César au Ier siècle avant J.-C..
  • Ce document est une carte des conquêtes romaines aux Ier et IIe siècles.
  • Ce document est un graphique du taux de natalité en France de 1850 à 1990.
  • Ce document est un tableau intitulé "la Joconde" peint par Léonard de Vinci vers 1505.

 


Lorsqu'il s'agit d'un graphique, il faut adapter la formule. On peut suivre les 3 étapes mais en étant plus précis :

  1. Présentation : Ce document est un graphique de [sujet présenté en précisant les date de début et de fin des données et leurs unités].
  2. Description : Entre [date de de début demandée] et [date de fin demandée], on est passé de [chiffres de début avec l'unité] à [chiffres de fin avec l'unité]. Le [sujet du graphique] a donc [évolution].
  3. Explication : je tire des conclusions de ce que je viens de décrire.

Exemple : ce document est un graphique de l'accroissement naturel en France entre 1850 et 2010. Entre 1900 et 2005, le taux de natalité est passé de ....... %o à ......... %o, le taux de mortalité est passé de ........ %o à ....... %o. Tous deux ont donc diminué. Le taux de natalité s'est rapproché du taux de mortalité tout en restant supérieur à lui : le nombre d'habitants en France a donc augmenté mais l'accroissement naturel (natalité - mortalité) a ralenti.






15 octobre 2020

DEMOCRATIES FRAGILISEES ET EXPERIENCES TOTALITAIRES DANS L'EUROPE DE L'ENTRE-DEUX-GUERRES

Question-guide : comment les démocraties européennes ont-elles réagi face à la montée des extrêmes dans l'entre-deux-guerres ?

Objectif : comprendre comment se sont mis en place des régimes totalitaires entre les deux guerres.

Démarches

  • p.28-29 : la révolution russe.
  • p.38-39 : étude de documents pour comprendre le régime totalitaire soviétique de Staline.

 affiche_propagande_L_nine_et_Staline

 

Photo_retouch_e_L_nine_Trotsky

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Affiche vantant la politique économique du Parti.          Photos de Lénine "retouchées" sous Staline.

 

  • visionnage d'extraits de films dont des extraits de Octobre et de La Ligne générale d'Eisenstein et/ou d'un reportage sur sa vie) et de photos truquées pour constater que le parti utilise abondamment la propagande et la censure.

 

 

  • p.40-41 : étude de documents pour comprendre la crise des années 1930 et ses répercussions en France.
  • p.42-43 + p.46-47 et/ou vidéo sur la crise des années 30 et/ou vidéo sur le Front populaire : étude de documents pour comprendre le succès et les mesures sociales du Front populaire.
  • p.43 à 45 : analyse croisée de documents dont les lois de Nuremberg, des extraits de Mein kampf pour comprendre qu'Hitler installe une dictature totalitaire, raciste et expansionniste,
  • visionnage d'extraits d'"Apocalypse", d'extraits de films d’époque (le discours d'Hinkel et le discours final dans le Dictateur de Charlie Chaplin....) pour se rendre compte que certains artistes avaient conscience du danger représenté par Hitler.

 Compétences du socle évaluées

  • pratiquer différents langages (compléter un tableau comparatif des régimes étudiés),
  • extraire des informations de documents (textes, photographies...) en particulier les images de propagande,
  • savoir situer dans le temps et l'espace les différents personnages qui dirigent les Etats étudiés et les événements majeurs de cette période,
  • savoir rédiger un texte pour décrire et expliquer l'évoluation d'un ou plusieurs de ces Etats en utilisant le vocabulaire spécifique.

Pour s'entraîner et en apprendre plus en s'amusant

  •  une des multiples biographies de Léon Blum, qui fut député de Narbonne avec un extrait vidéo.
  • visionner des extraits ou les films entiers : La grande illusion, La vie est à nous de Jean Renoir...
  • visionner un film muet sur la collectivisation et la modernisation économique réalisé sous Staline,
  • visionner un reportage sur la prise de pouvoir par Hitler,
  • décrypter une affiche de propagande à l’aide de questions/réponses,
  • décrypter une affiche de propagande avec Lénine et Staline,
  • un dossier de France 5 qui présente le Front populaire, son œuvre et l’héritage culturel des congés payés. Il donne aussi accès à un reportage en ligne sur le Front populaire, à un diaporama d’affiches et de couvertures de magazines de l’année 1936, à une bibliographie, à un glossaire et à d’autres sites internet.

 Et si  on jouait ?

 L'essentiel

1. En U.R.S.S., Lénine puis Staline imposent un régime soviétique* totalitaire*

En février 1917, suite à des grèves et des manifestations, le tsar est renversé. Un gouvernement provisoire prend le pouvoir. Cependant, en octobre, il est renversé à son tour par les bolcheviks* dirigés par Lénine : les soviets* prennent le pouvoir. En 1918, ils signent la paix avec l'Allemagne puis gagnent la guerre civile. Lénine veut confisquer les terres des riches paysans, nationaliser les banques et imposer le communisme. L'U.R.S.S naît.

Après la mort de Lénine en 1924, Staline (1924-1953) prend la tête de l'U.R.S.S. et installe un régime soviétique* totalitaire. Il décide de développer l'économie grâce à des plans quinquennaux *. Il procède à la collectivisation* forcée des terres dès 1929 en créant des kolkhozes*. Il lance le pays dans une intense industrialisation, développant en priorité l’industrie lourde (métallurgie, sidérurgie, chimie) pour produire des outils, notamment des machines agricoles, des engrais, des machines. Parallèlement, il mène une politique de grands travaux (métro de Moscou, grands barrages hydroélectriques, canaux...) pour développer le pays. On assiste ainsi à une étatisation* de l'économie

Sur le plan politique, Staline prend la tête du pouvoir en éliminant ses adversaires grâce à sa police politique, le N.K.V.D.*, qui arrête les opposants (anciens camarades de Lénine, koulaks...), les exécute ou les envoie dans des camps de travail forcé, les goulags*, en Sibérie notamment. Les procès de Moscou, truqués, lui permettent d'éliminer des membres du parti : c'est la grande terreur stalinienne (1937-1938). La société, dont la jeunesse, est complètement embrigadée et surveillée. Staline, "petit pères des peuples", développe le culte de sa personnalité.

Enfin, Staline use de propagande : il utilise aussi le cinéma, les affiches, la peinture, la presse, la radio, la littérature pour vanter ses mérites. Le réalisateur Eisenstein produit "Octobre", qui montre la prise "difficile" du palais d'hiver - ce qui est faux -, et L'Ancien et le Nouveau" ou "La ligne générale" qui glorifie la collectivisation et la modernisation de l'agriculture grâce à l'industrie. La politique de Staline aurait fait entre 10 et 15 millions de morts. L’URSS est devenue un régime soviétique* totalitaire*.

 

2.  En France, le Front populaire* évite une dictature ?

 

Dans les années 1930, la France connaît une grave crise économique suite au krach boursier de Wall Street en octobre 1929 : la production industrielle chute, le chômage augmente, les communistes poussent à la grève. De plus, la France connaît une grave crise politique : en 1934,  l’affaire Stavisky, le faux suicide d’un escroc ami de parlementaires, et la répression de la manifestation du 6 février organisée par des ligues* provoquent la montée de l’antiparlementarisme* et du nationalisme*.

 

Les élections de 1936 donnent la victoire au Front populaire*. Présidé par Léon Blum, le gouvernement prend des mesures sociales : patrons et syndicats (C.G.T.) signent les accords de Matignon (liberté d’opinion et syndicale, augmentation des salaires, création de délégués du personnel, premiers congés payés, semaine de travail de 40h) qui redonnent confiance aux travailleurs. La scolarité obligatoire est portée à 14 ans. Jean Renoir réalise des films à la gloire du communisme et du Front populaire (La grande illusion, La Marseillaise...).

 

Cependant, la droite et l’extrême-droite attaquent le Front populaire à travers la presse notamment le journal « L’Action française » et les affiches de propagande. Elles dénoncent les mesures sociales prises par le gouvernement et le fait que la France soit dirigée par un communiste juif. De plus, à cause du refus d'intervenir dans la guerre civile d'Espagne aux côtés des Républicains face aux partisans de Franco aidés par les Allemands (bombardement de Guernica en avril 1937 peint par Pablo Picasso), une partie des communistes "lâchent" Léon Blum : en avril 1938, c’est la fin du Front populaire mais les mesures sociales perdurent.

 

3.  En Allemagne, Hitler installe une dictature antisémite, raciste et nationaliste (1933-1945)

Fils d'un douanier autrichien né en 1889, Adolf Hitler entreprend sans succès des études d'architecte à Munich. Artiste peintre un temps, il prend part à la Première guerre mondiale. Son courage le font remarquer ce qui lui vaut d'être infiltré dans le parti ouvrier allemand en 1919. Il en prend la tête et le transforme en parti ouvrier national socialiste en 1921. En 1923, il tente un coup d'Etat. Emprisonné, il écrit Mein Kampf ("Mon combat") qui contient ses principaux projets pour l'Allemagne.

Profitant des difficultés économiques à l’origine de l’augmentation du chômage, Adolf Hitler, chef du parti national-socialiste ou parti nazi (N.S.D.A.P.*) gagne les élections et est nommé chancelier* du Reich le 30 janvier 1933 par le président Hindenburg. L’incendie du Reichstag*, faussement attribué à un communiste, lui permet d’obtenir les pleins pouvoirs en mars. Hitler, qui devient le Führer*, met en place un Etat totalitaire et raciste.

En effet, grâce à sa police, les S.S.* et la Gestapo*, il élimine les opposants, dont les communistes, en les enfermant dans des camps de concentration. Il développe les industries (sidérurgie, chimie, mécanique, armement) et fait construire des autoroutes et des canaux ce qui fait baisser le chômage. Il embrigade les jeunes dans les Jeunesses hitlériennes. Grâce à une propagande active à la radio, par des affiches et de grands rassemblements comme à Nuremberg (1935) ou lors de Jeux Olympiques de Berlin (1936), il contrôle la société et la culture.

Dans un souci de préserver une race aryenne pure, il fait voter les lois de Nuremberg  en 1935 contre les Juifs qui sont aussi victimes de violence (Nuit de Cristal, 9-10 novembre 1938). Il fait aussi éliminer les Tziganes, les homosexuels, les handicapés.

Enfin, Hitler lance l'Allemagne dans une campagne d’extension territoriale pour conquérir « l’espace vital » indispensable et former ainsi une Grande Allemagne comme souhaitée dans son livre Mein Kampf ("Mon combat"). Dès, 1936, il réoccupe la Rhénanie en violation du traité de Versailles.

En mars 1939, l'Allemagne annexe l’Autriche (c’est « l’Anschluss »). Puis, il annexe les Sudètes (octobre 1938) et envahit la Pologne (1er septembre 1939) après avoir conclu un pacte avec l’Italie et l’URSS : la France et la Grande-Bretagne déclarent la guerre à l’Allemagne le 3 septembre 1939. Dès 1940, Charlie Chaplin dénonce le danger que représente Hitler dans son film Le Dictateur.

 

Un régime totalitaire est donc un Etat dirigé par un seul homme qui concentre tous les pouvoirs, un dictateur - Staline en U.R.S.S., Hitler en Allemagne -, un seul parti,  - le parti communiste et le parti nazi -, qui contrôle toute la population et toute l'économie par la propagande et grâce à la répression menée par une police politique - Tchéka/NKVD et SS/SA/Gestapo.

 

Le saviez-vous ?

Peu après la révolution d'octobre 1917, une épidémie de typhus cause plus de 3 millions de morts en U.R.S.S.. Lénine crée des centres de désinfection et dit : "Ou bien le socialisme tuera les poux... ou bien les poux tueront le socialisme"...

 

14 octobre 2020

L'EAU : UNE RESSOURCE A MENAGER ET A MIEUX UTILISER (EPI : penser un territoire durable)

Question-guide : comment assurer durablement l'approvisionnement en eau potable à tous ?

Objectifs : prendre conscience que l'eau et l'énergie sont des ressources à ménager et à mieux gérer, du local au mondial, dans un souci de développement durable.

Démarches

  • p.212-213 : étude du cas de las Vegas + vidéo sur la pénurie qui la menace pour voir que l'eau est parfois source de conflit d'usage.
  • p.214 doc.1 : le circuit de l'eau pour comprendre que les pays riches ont les moyens de puiser, traiter et distribuer l'eau.
  • vidéo sur Amman pour comprendre que certains pays n'ont pas de solutions durables.
  • p.214-215 : lecture de la carte => conclusion sur la disponibilité et l'accès inégaux à l'eau potable, source de conflits dans le monde 

 

 

iSchéma eau

 

utilisation-eau-mondeAfficher l'image d'origine

 

Source  : http://www.planetoscope.com

Afficher l'image d'origine

Connaissances

  • les enjeux autour de l'eau (accès, répartition, gestion, économies...),
  • le projet Aqua Domitia et les sécheresses actuelles en France,
  • des exemples de conflit pour l'eau.

Compétences

  • localiser les études de cas,
  • tirer des informations de documents variés étudiés en classe ou inédits,
  • rédiger un texte expliquant quels sont les enjeux autour de l'eau (accès, répartition, gestion, économies...),
  • proposer des idées pour améliorer la situation au collège, chez soi,
  • se tenir au courant de l'actualité,
  • sensibiliser son entourage à la question de l'eau, notamment des économies.

 Pour aller plus loin

L'essentiel

 

L'Objectif de développement durable n°6 vise à garantir à tout humain l'accès à l'eau potable et à l'assainissement.

1. Dans les pays riches : des aménagements coûteux pour sécuriser l'approvisionnement en eau face aux sécheresses plus fréquente

Sur le littoral d’Occitanie comme à Las Vegas, les sécheresses sont plus fréquentes alors que les besoins en eau augmentent car la population et le tourisme croissent. D’ici quelques années, ces régions risquent de manquer d’eau. Elles ont donc décidé d’aménager un aqueduc pour aller chercher l’eau à distance. Ces deux projets sont coûteux mais devraient permettre d’avoir de l’eau potable durablement. Ils vont sécuriser l’approvisionnement pour les différentes activités mais créent parfois des conflits d’usage.

Les pays riches ont les moyens financiers pour capter, traiter et distribuer l'eau potable mais aussi pour l'assainir avant rejet dans les cours d'eau.

2. Dans les pays pauvres : manque d'eau et de réseaux

A Amman, en Jordanie, le climat est sec toute l'année. La population manque d'eau d'autant plus qu'elle augmente et que l'Etat n'a pas les moyens d'aménager un réseau de distribution. Elle est livrée en eau une fois par semaine dans des citernes placées sur le toit des maisons. Cependant, l'eau n'est pas toujours potable. Les familles sont obligées de rationner leur eau et, souvent, d'en acheter. Par conséquent, les habitants consacrent une plus grande part de leur budget à l'eau qu'un Français.

Sur la planète, quelques pays seulement souffrent du manque d'eau, en particulier en Afrique du nord et dans la péninsule arabique. L'eau est donc disponible. Cependant, dans de nombreux pays et dans certaines grandes agglomérations, plus de 25% de la population n'a pas accès à de l'eau potable, notamment en Afrique faute d'argent pour financer des réseaux de distribution et d'assainissement. Certains Etats épuisent leurs ressources comme l'Inde, d'autres se disputent l'eau des grands fleuves, comme le Nil ou le Jourdain, ce qui provoque des conflits (voir carte).

3. Une ressource précieuse à mieux utiliser

En définitive, la consommation d'eau mondiale augmente car la population augmente. C'est l'agriculture qui en consomme le plus d'où l'importance d'utiliser un programmateur, un goutte-à-goutte et d'irriguer la nuit. A la maison, l'eau est surtout destinée à l'hygiène (bain, douche, lavages...).

Dans les pays développés, l'enjeu principal est de préserver de la pollution et économiser la ressource en eau pour garantir un approvisionnement durable. Pour cela, nous pouvons agir au quotidien, au collège et chez soi, en suivant quelques astuces pour économiser l'eau (mousseurs, double chasse, goutte-à-goutte, y compris en faisant attention à ce que nous mangeons pour limiter notre empreinte eau.

Dans les pays en développement, l'enjeu principal est d'avoir de l'eau potable.

 

Posté par histgeo à 11:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

13 octobre 2020

IDENTITE MULTIPLE ET LUTTE CONTRE LES DISCRIMINATIONS

Question-guide : pourquoi les être humains, tous différents, sont-ils tous égaux ?

Objectif : comprendre que chaque être humain est différent mais qu'il n'existe qu'une race, la race humaine et que la diversité est source de richesse

Démarches

  • Lecture croisée de documents (photos, tableau de Norman Rockwell + vidéo sur Rosa Parks, BA d'Invictus, extrait de Un sac de billes de Joseph Joffo...) pour constater que les discriminations et le racisme ont jalonné l'Histoire, y compris en France,
  • Ecoute et commentaire de court-métrages sur les discriminations et/ou de courts-métrages contre les discriminations sur Arte.tv 
  • Ecoute ou réalisation d'un "mur" de témoignages personnels et inventaire des moyens d'agir contre les discriminations au quotidien.
  • Recherche en autonomie sur Internet sur une personnalité à l'identité multiple.
  • Interview croisée entre camarades pour identifier les éléments communs et les différences entre élèves à leur identité personnelle (l'identité légale a été traitée en 6e).
  • Visionnage de campagnes se sensibilisation contre les discriminations des aveugles, des handicapés, de spots de l'AGEFIPH avec Jamel Debbouze pour identifier les autres discriminations existantes (sexisme, homophobie, physique...) et punies par la loi pour permettre de les définir et de montrer leurs conséquences pour ceux qui en sont victimes.

Connaissances

Même s’il existe des différences entre les individus et une grande diversité culturelle entre les groupes humains, nous appartenons à la même humanité. Assimiler les différences de cultures à des différences de nature conduit à la discrimination et au racisme.

Capacités (voir Fiche_de_révision_discriminations)

  • identifier des discriminations,
  • analyser des études de cas,
  • connaître des textes qui condamnent ces discriminations,
  • raconter une anecdote ou un exemple de discrimination,
  • rédiger un texte bref expliquant pourquoi et comment lutter contre les discriminations.

Pour aller plus loin

L'essentiel

1. Une identité parfois source de discriminations

Aux Etats-Unis, les Noirs, pour la plupart descendants d'esclaves, ont longtemps été victimes de discriminations au XXe siècle. Ce fut aussi le cas en Afrique du Sud où Nelson Mandela s'est battu pour la suppression de l'apartheid (politique de ségrégation raciale). 

Dans les années 1930-1940, dans l'Allemagne nazie et dans la France de Pétain, des lois interdisaient certains métiers et lieux aux Juifs considérés comme une race inférieure. Des millions d'entre eux ont été obligés de porter une étoile jaune pour être identifiés, comme Joseph Joffo, arrêtés, déportés et tués dans des camps de concentration ou d'extermination.

Au quotidien, en France et dans le monde, des millions des personnes sont confrontées à des discriminations, c'est-à-dire se voient refuser l'accès à un service (lieu public, emploi...) ou à un bien (logement...) ou subissent des insultes, des injures, une mise à l'écart, en raison de leur sexe, de leur couleur de peau, de leur religion, de leurs opinions ou toute autre différence physique ou non physique. Ces discriminations sont dues à des confusions entre race, ethnies*, nationalité*, religion... et à des préjugés.

Chaque humain dispose d'une identité légale (voir programme de 6e) mais aussi d'une identité personnelle donc d'une identité à la fois unique et multiple. Elle présente des points communs mais aussi des différences avec d'autres individus qui fait que chaque être humain est unique. Ces différences sont souvent la source de discriminations, parfois dès le collège. Cela peut entraîner chez la victime un sentiment de culpabilité, de honte, de mal-être, une dépression et un suicide.

2. Des moyens de lutte contre les discriminations

Des scientifiques, notamment des généticiens, ont démontré que même si chaque être humain est différent, tous les hommes ont en commun un patrimoine génétique, donc il existe 7 milliards d'humains mais une seule "race", la race humaine.

En France, les discriminations sont punissables par la loi qui garantit l'égalité de tous sans distinction. Pour lutter contre ces discriminations, il existe aussi des organismes officiels comme la HALDE (Haute Autorité de Lutte Contre les Discriminations et pour l'égalité), l'AGEFIPH pour l'emploi des handicapés, des associations comme la LICRA (Ligue contre le racisme et l'antisémitisme) ou SOS racisme.

Chacun peut aussi porter plainte en tant que victime ou témoin d'une discrimination et se faire assister d'un avocat ou d'une association, peut faire signer une pétition ou organiser une manifestation dénonçant les discriminations.

 

Posté par histgeo à 13:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

12 octobre 2020

LES AIRES URBAINES, UNE GEOGRAPHIE D'UNE FRANCE MONDIALISEE

Question-guide : comment les aires urbaines organisent-elles le territoire français ?

Objectifs : comprendre l'organisation du territoire en aires urbaines plus ou moins mondialisées, comprenant un "pôle urbain", son aire urbaine et son espace rural sous influence.

Démarches

  • Examen de cartes et plan de Narbonne à différentes périodes pour identifier les différents espaces du pôle urbain.
  • Jeu des différences pour constater le phénomène d'étalement urbain (périurbanisation) ainsi que la croissance des villages proches (rurbanisation) à l'origine de migrations pendulaires et du mitage de l'espace agricole, et l'aménagement du réseau de transport, mais aussi la densification.
  • Etude de cas : le projet des Berges de la Robine à Narbonne à partir d'une fiche de recherche. Cette étude de cas est complétée par la lecture d'images satellites de villages du Narbonnais à différentes dates. Cette démarche permet de constater que le "pôle urbain" de Narbonne fait constamment l'objet d'aménagements en raison de l'afflux de population qui implique la construction de logements, de réseaux de transports et de services publics et privés adaptés dans un souci de développement durable. Il permet aussi de mettre en évidence les phénomènes d'étalement urbain, même si il se veut limité, de densification, de périurbanisation et de migrations pendulaires.
  • Cette étude de cas pourra être complétée par un travail/sondage sur le vécu des élèves dont certains habitent en dehors de Narbonne et effectuent des déplacements dans l'aire urbaine narbonnaise, le Grand Narbonne.
  •  Lecture de paysage p.218-219 pour identifier les différents espaces d'une aire urbaine => croquis des aires urbaines mettant en évidence l'étalement urbain.
  • p.232-233 : lecture de cartes pour situer la répartition de la population et identifier ses principales dynamiques.

Connaissances

La très grande majorité des habitants de la France vit dans une aire urbaine. La croissance urbaine s’accompagne de l’étalement spatial des villes (périurbanisation) en lien avec une mobilité accrue des habitants.
A la fois espace de vie, de travail et de récréation pour les citadins comme pour les ruraux, l’espace rural se transforme et connaît des conflits d’usage. Ces transformations affectent les espace ruraux.

  • La situation géographique et les caractéristiques du territoire national, métropolitain et ultramarin : des ressources et des contraintes.
  • La répartition de la population sur le territoire national, les mobilités spatiales et les dynamiques démographiques.

Capacités

  • Localiser et situer :

- les dix premières aires urbaines sur une carte du territoire national.

- le territoire métropolitain et ultramarin en Europe et sur le planisphère
- les montagnes, les fleuves, les domaines bioclimatiques, les façades maritime.

  • Décrire et expliquer :
    le processus d’étalement urbain, en lien avec les mobilité   

          - la répartition de la population sur le territoire

          − les dynamiques démographiques et spatiales actuelles.

 Compétences évaluées

  • Situer des espaces

Pour aller plus loin

  • visiter le site qui rassemble les cartes de Cassini pour voir le Narbonnais vers 1780.

 

L'essentiel

 1. Des villes aux aires urbaines : un territoire de plus en plus urbanisé

Fondée par les Romains, Narbonne s'est agrandie au Moyen-âge. Fin XIXe, en raison de l'exode rural et d'une forte croissance démographique, due notamment à l'attrait de la région, les remparts ont été rasés et remplacés par des boulevards, la ville s'est encore étalée. Depuis, on assiste à un étalement urbain* sous la forme de pavillons (Egassiairal, Maraussan...), d'immeubles (Saint-Jean-Saint-Pierre, Razimbaud) de zones industrielles et commerciales et, plus récemment, de lotissements (Réveillon, Rochegrise...) vers le sud et l'ouest de la ville, l'est étant en zone inondable.

Dans le même temps, les villages proches de Narbonne comme Moussan, Vinassan ou Coursan ont également grandi sous la forme de lotissements pavillonnaires car de nombreux habitants apprécient la tranquillité, la nature, le moindre coût de la construction et des impôts. Cependant, ce choix entraîne des déplacements plus fréquents et nombreux, des migrations pendulaires* vers la ville principale pour le travail, les loisirs, les services... et, donc, des embouteillages. Pour les éviter, le Grand Narbonne a dû adapter le réseau de transport Citibus afin de desservir des communes plus lointaines.

En définitive, dans toute la France, les villes connaissent un intense étalement urbain*. Les plus grandes, comme Montpellier par exemple, sont devenues de véritables aires urbaines* avec un pôle* et une couronne*. Elles doivent donc aménager des voies de communication pour faciliter les mobilités croissantes. Ainsi, l'espace urbain gagne progressivement sur l'espace rural qui passe sous l'influence urbaine : c'est la périurbanisation*.

Toutefois, pour limiter ce « grignotage » des terres agricoles, les communes encouragent les projets de réhabilitation urbaine qui favorisent la densification et le développement durable*.

 2. Une inégale répartition de la population qui se renforce

La population française est inégalement répartie.

Elle se concentre près des littoraux, des frontières, dans les régions qui bénéficient d'un fort ensoleillement et dans grandes villes. A l'inverse, le Centre du pays est peu peuplé.

Par ailleurs, cette inégale répartition de la population tend à s'accentuer : les régions du Nord perdent des habitants au profit de celles du Sud. Les migrants, essentiellement des retraités ou des jeunes en recherche d'emploi, sont attirés par la perspective d'un meilleur climat et de meilleures conditions de vie dans la "Sun belt" française. Par ailleurs, les grandes métropoles subissent un étalement urbain (voir chapitre début d'année). En effet, comme de nombreux pays au monde, la France connaît les phénomènes d'héliotropisme*, littoralisation* et de métropolisation* à l'image de notre région.

Cette répartition et ces dynamiques de population sont en grande partie liées aux contraintes et aux atouts du territoire français.

Le territoire français est petit mais il possède la 2e superficie maritime grâce à ses DROM-COM et à sa ZEE et il se situe à un carrefour majeur entre Europe du Nord et Europe du Sud.

Il ne dispose pas de beaucoup ressources souterraines mais a un fort potentiel éolien et solaire notamment. Beaucoup de communes sont inondables mais les cours d'eau permettent l'irrigation et certaines portions de fleuves (Seine, Rhin, Rhône) sont navigables.

Il présente une grande variété de paysages (plaines, plateaux, montagnes) et de climats tempérés (océanique, méditerranéen, continental) qui lui confère un grand attrait touristique. Les risques naturels (inondations, séismes, volcanisme...) sont faibles.