A la découverte de l'histoire, la géo et l'éducation civique en collège

COMMENT UTILISER CE BLOG ?

Comment naviguer dans ce blog ?

Pour accéder au chapitre étudié ou aux informations concernant son niveau (6e, 5e, 4e ou 3e), cliquer sur le lien correspondant dans le menu de gauche ("catégories"). Vous pouvez également lancer une recherche par mot-clé dans le cadre sous le calendrier. Cependant, un conseil : commencez par la rubrique "0 - conseils" et sur le chiffre de votre niveau pour trouver tout ce qui vous attend (programmes, programmation, conseils...).

Que contient chaque "message" ?

En général, chaque "message" consacré à un chapitre du programme contient :

  1. une QUESTION-GUIDE qui sert de fil directeur et à laquelle nous essayons de répondre au fil des cours. C'est souvent la question posée au contrôle à laquelle il faut répondre en rédigeant un texte structuré et argumenté avec des exemples tirés de la leçon et/ou des documents,
  2. les OBJECTIFS : ce que l'élève doit atteindre
  3. les CONNAISSANCES : ce que l'élève doit retenir
  4. les DEMARCHES : comment l'élève va apprendre
  5. les COMPETENCES : ce que l'élève devra savoir faire, notamment dans le cadre du socle commun de compétences.
  6. des RESSOURCES : des sites, des vidéos pour en apprendre plus en s'amusant,
  7. l'ESSENTIEL : un résumé de ce qu'il faut absolument retenir.

Pourquoi certains mots sont d'une couleur différente ou sont suivis d'un astérisque ?

Les parties en bleu sont un résumé de l'essentiel du cours.

Les mots en rouge et en gras sont des événements et des dates qui figurent dans la liste de repères historiques ou géographiques à connaitre pour le brevet.

Les paragraphes en vert correspondent à une anecdote.

Les astérisques (*) indiquent les mots-clés de vocabulaire dont il faut connaître la définition par coeur donc en la copiant (elle figure dans le manuel). Lorsque le mot est en plus en gras cela signifie qu'il s'agit d'une notion ou d'un personnage à connaître et à retenir pour le brevet.

A noter : la MAIF propose une assistance scolaire personnalisée gratuite en ligne dans plusieurs matières de la maternelle au lycée sur le site http://www.assistancescolaire.com/. Après inscription, les enfants peuvent y travailler en autonomie.

Les clients de la Banque populaire peuvent en plus télécharger gratuitement des ouvrages pour que leurs enfants s'entraînent et révisent tout au long de l'année à partir de leur site http://www.bibliothequedelareussite.fr.

 

Posté par histgeo à 15:23 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,


CONSEILS AUX PARENTS

Le collège est un lieu de vie où un enfant passe près de 8h par jour durant 8 mois environ. Pendant une année scolaire, votre enfant va changer au contact des autres, enfants et adultes, se construire, mûrir. Son apparence et son comportement évoluent. Il est impératif d'accompagner son enfant non seulement dans sa scolarité mais aussi dans son évolution personnelle. Voici donc quelques conseils, pas seulement pour l'histoire, géographie et l'EMC (ne relevant pas de "l'éducation parentale") : 

  • montrer de l'intérêt pour votre enfant par exemple en lui demandant de raconter ce qu'il a fait dans sa journée, pas seulement sur le plan scolaire,
  • se rendre disponible pour l'accompagner : être à son écoute (ce qui ne signifie pas faire tout ce qu'il dit) pour mieux "détecter" si il a des soucis, l'aider à réviser, à faire des recherches, à revoir une évaluation qu'il a ratée pour comprendre ses erreurs et progresser, suivre ses résultats et lire les appréciations reçues, contrôler son carnet de liaison...
  • l'encourager, même si ses notes ne sont pas "bonnes" mais qu'il fait des efforts et progresse,
  • ne pas lui fixer d'objectifs trop difficiles à atteindre,
  • ne pas hésiter à contacter un membre de l'équipe éducative (professeur principal, professeur d'une matière, CPE, infirmière, assistante sociale...) pour parler de votre enfant, par exemple ne pas attendre de rencontrer un professeur si ses résultats sont décevants, à ses yeux ET aux vôtres,
  • veiller à ce qu'il déjeune le matin et dorme suffisamment (environ 8 à 10h/nuit selon l'âge) pour rester en forme,
  • limiter le temps passé devant des écrans en particulier après le repas du soir,

Vous trouverez aussi des conseils donnés aux enfants dans l'article "Qu'est ce qui m'attend en ..ème ?".

Posté par histgeo à 10:02 - - Permalien [#]
Tags : ,

CONSEILS AUX ELEVES

Voici quelques conseils, pour "réussir" une bonne année scolaire :

  • bien écouter en classe, cela permet "d'enregistrer" davantage et donc de passer moins de temps à réviser,
  • participer à l'oral en classe notamment poser des questions dès qu'on ne comprend pas quelque chose,
  • réviser chaque soir ses leçons pour le lendemain au cas où on serait interrogé(e) ou en cas de d'interrogation surprise,
  • trouver SA manière d'apprendre au mieux les leçons (en les lisant à haute voix / dans la tête ? en se faisant interroger ? en réécrivant ?...),
  • préparer ses affaires la veille à l'aide de son emploi du temps et de son cahier de textes (pour vérifier ses devoirs),
  • planifier son travail sur une semaine pour éviter de le faire au dernier moment,
  • en cas d'absence, rattraper le plus rapidement les cours, souvent sur le site du professeur,
  • suivre les conseils de tes professeurs, en particulier ceux pour réussir les évaluations,
  • lire et profiter des appréciations données aux évaluations par tes professeurs pour mieux faire la fois suivante,
  • comprendre que la note n'est pas le reflet de ce qu'on est mais l'évaluation d'un travail rendu par rapport aux attentes du professeur,
  • garder confiance en soi et en son travail,
  • ne pas se décourager,
  • déjeuner copieusement le matin pour éviter le "coup de fatigue" de fin de matinée,
  • dormir suffisamment (entre 9 et 11h/nuit selon l'âge) pour être en forme,
  • parler à quelqu'un, un(e) camarade ou un adulte, en cas de problème,
  • ...

Bonne année scolaire !

Posté par histgeo à 09:17 - - Permalien [#]
Tags : , , , ,

CONCOURS

De nombreux concours sont proposés aux scolaires dont les collégien(ne)s. En voici une liste non exhaustive. Si vous êtes intéressé(e), contactez votre professeur(e) :

 

- mon projet pour la planète pour proposer un projet qui sera financé par le Ministère de la Transition écologique et solidaire.

Plan Climat - Mon projet pour la planète

Afin d'associer directement les Français aux actions sur le climat, Nicolas Hulot a annoncé lors du lancement du Plan climat, le 6 juillet 2017, un projet de budgets participatifs. A travers Mon projet pour la planète, les citoyens sont invités à proposer des projets dans les domaines de l'énergie, de l'économie circulaire et de la biodiversité.

https://www.monprojetpourlaplanete.gouv.fr

 

- jeunes reporters pour l'environnement pour se mettre dans la peau d'un journaliste en herbe en enquêtant sur son environnement proche. Plusieurs catégories.

Jeunes Reporters pour l'Environnement

Jeunes Reporters pour l'Environnement est un programme international développé dans 30 pays à travers le monde qui a pour but de sensibiliser les jeunes au développement durable par la pratique du journalisme. Il aborde ces enjeux de façon concrète et positive.

http://www.jeunesreporters.org

 

- prix de l'éducation citoyenne pour récompenser des élèves au comportement et aux actions citoyens au quotidien.

Le Prix de l'éducation citoyenne

Le Prix de l'éducation citoyenne récompense des élèves qui se sont distingués par leur comportement quotidien et la réalisation d'actions relevant du champ de la citoyenneté, au sein de leur classe ou de leur école, collège ou lycée.

http://www.education.gouv.fr
- Affiche-nous l'Egalité à l'école ou dans l'entreprise pour sensibiliser à l'égalité dans ces deux lieux.

Affiche-nous l'Égalité, à l'École ou dans l'Entreprise 2017-2018

Le Club École Entreprise de l'académie de Montpellier en partenariat avec l'association Féminin Pluriel et FACE Hérault (Fondation agir contre l'exclusion), organise, du 7 novembre 2017 au 30 mars 2018, la 2ème édition du concours « Affiche-nous l'Égalité à l'École ou dans l'Entreprise ».

http://www.ac-montpellier.fr

prix Perrin de Brichambaut pour des projets sur la météorologie et le climat.
Prix Perrin de Brichambaut (scolaires) - Météo et Climat

Météo et Climat organise chaque année le prix Perrin de Brichambaut, avec le soutien de Météo-France. Ce concours national a été créé en 1997 afin d'honorer la mémoire de Christian Perrin de Brichambaut (1928-1995), ancien ingénieur à Météo-France et ancien président de Météo et Climat qui a beaucoup œuvré en faveur de la vulgarisation scientifique.

https://meteoetclimat.fr


Concours et prix 2nd degré

Tout au long de la classe de 3e, l'élève précise son projet personnel et se prépare à une filière d'études. L'année est jalonnée de moments forts pour l'orientation en vue de la poursuite de la scolarité au lycée : entretien personnalisé avec le professeur principal, choix d'une voie d'orientation et vœux d'affectation dans un établissement scolaire, inscription en lycée.

http://www.ac-montpellier.fr

Posté par histgeo à 07:25 - Permalien [#]
Tags :

BIEN TENIR SON CAHIER

Le cahier est un outil de travail. Il faut en prendre soin. Il est en partie le reflet de l'élève (capacité à s'organiser, soigner un travail). Quelques règles de base sont incontournables, avec toutefois quelques souplesses - signalées d'un astérique - pour les élèves les plus autonomes des niveaux 4e et 3e :

– une étiquette indique le nom de l'élève, la classe et la matière sur la couverture ;

– 1 pochette avec la première collée en 3e de couverture afin de conserver les contrôles ;

– page de garde sur la 1ère page (page de droite) avec nom, prénom, classe, matière, année scolaire ;

– Titres de chapitres en LETTRES CAPITALES, ROUGE pour l’Histoire, VERT pour la Géographie, NOIR pour l’Enseignement moral et civique ;

– la question posée à chaque chapitre est écrite dans la même couleur que le titre ;

– titres des leçons  (1, 2...) écrits et soulignés (rouge, vert ou noir) ;

– chaque jour la date et les pages du manuel étudiées sont inscrites dans la marge.

Posté par histgeo à 01:11 - - Permalien [#]
Tags : ,


"FORMULES MAGIQUES" POUR ETUDIER UN DOCUMENT

Ce message vous présente quelques méthodes et formules utilisables dans de nombreuses situations.

Travail sur document

Un travail sur document, quel qu'il soit, comprend, en général, 3 étapes :

  1. l'identification ou présentation : on dit, si possible en une phrase, de quel type de document il s'agit (extrait de texte, carte, graphique, photographie, tableau, oeuvre d'art...) en précisant son sujet ou son titre, et, si cela est mentionné, qui en est l'auteur et sa date,
  2. la description : on décrit ce que l'on voit (position, forme, couleur, chiffres, dates...) notamment à l'aide du titre, de la légende, du paratexte...,
  3. l'analyse ou explication : on essaie d'expliquer, d'analyser le contenu en mettant en relation les différents éléments décrits pour en tirer des informations utiles.

Voici quelques formules simples utilisables en toute circonstance.

Pour la présentation, on pourra utiliser la "formule magique" suivante en l'adaptant au type de document étudié :

Ce document est [type de document en donnant un "titre"] réalisé par [auteur] en/au [date].


Exemples :

  • Ce document est un extrait de "La guerre des Gaules" écrit par Jules César au Ier siècle avant J.-C..
  • Ce document est une carte des conquêtes romaines aux Ier et IIe siècles.
  • Ce document est un graphique du taux de natalité en France de 1850 à 1990.
  • Ce document est un tableau intitulé "la Joconde" peint par Léonard de Vinci vers 1505.

 


Lorsqu'il s'agit d'un graphique, il faut adapter la formule. On peut suivre les 3 étapes mais en étant plus précis :

  1. Présentation : Ce document est un graphique de [sujet présenté en précisant les date de début et de fin des données et leurs unités].
  2. Description : Entre [date de de début demandée] et [date de fin demandée], on est passé de [chiffres de début avec l'unité] à [chiffres de fin avec l'unité]. Le [sujet du graphique] a donc [évolution].
  3. Explication : je tire des conclusions de ce que je viens de décrire.

Exemple : ce document est un graphique de l'accroissement naturel en France entre 1850 et 2010. Entre 1900 et 2005, le taux de natalité est passé de ....... %o à ......... %o, le taux de mortalité est passé de ........ %o à ....... %o. Tous deux ont donc diminué. Le taux de natalité s'est rapproché du taux de mortalité tout en restant supérieur à lui : le nombre d'habitants en France a donc augmenté mais l'accroissement naturel (natalité - mortalité) a ralenti.






Posté par histgeo à 09:38 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

02 décembre 2022

L'ALIMENTATION (EPI ; penser un territoire durable)

Question : Comment nourrir une humanité en croissance démographique et aux besoins accrus ?

Objectif : comprendre que l'alimentation est un défi majeur du XXIe siècle face à l'augmentation de la population et de ses besoins.

Démarche

Compétences évaluées

  • analyser et comprendre un ou plusieurs documents
  • acquérir une conscience citoyenne

Aller plus loin

L'essentiel

 

1. Le paradoxe de la faim

La carte de la situation alimentaire dans le monde montre des inégalités : les populations des pays riches mangent suffisamment alors que celles des pays pauvres souffrent souvent de sous-nutrition. Elle révèle aussi des extrêmes : dans certains pays comme la Corée du Nord, plus de 35% d'habitants sont sous-alimentés, alors que dans d'autres, comme les Etats-Unis, plus de 25% sont obèses ! Aujourd'hui près de 800M de personnes souffrent de sous-alimentation dans le monde alors qu'il y a assez de nourriture sur la planète, c'est un paradoxe.

Dans les pays en développement, les populations souffrent de sous-alimentation à cause de la guerre, de problèmes climatiques ou politiques mais surtout à cause des politiques alimentaires internationales : les pays riches exportent leurs produits agricoles dans les pays en développement où ils achètent des produits tropicaux à bas prix ce qui détruit l'agriculture locale.

2. Dans les pays pauvre : réduire la faim

Au Zimbabwe, comme dans de nombreux pays d'Afrique, une grande partie de la population, dont des paysans, manquent de nourriture pour de nombreuses raisons : mauvaise politique agricole, sécheresses, insectes ravageurs, utilisation d'outils simples, pas d'engrais, petites parcelles, famille nombreuse et la concurrence des produits étrangers vendus moins chers...

Des associations humanitaires, comme Action contre la faim, fournissent ponctuellement de l'aide alimentaire en cas de famine mais l'objectif est d'accompagner les paysans pour qu'ils cultivent mieux.

Au Brésil, comme dans de nombreux pays en développement, il existe 2 types d'agriculture :

- l'agriculture commerciale*, mécanisée, moderne, utilisant engrais et produits chimiques pour obtenir de hauts rendements dont les productions, souvent spécialisées sont destinées à être vendues voire exportées comme le soja pour nourrir le bétail et pour intégrer dans les recettes de biscuits,

- l'agriculture familiale*, peu mécanisée, traditionnelle, sur de petites parcelles, sans engrais dont les productions, céréales, légumes, fruits sont destinées à la consommation locale.

Or, l'agriculture commerciale est généralement destinée aux animaux (soja), aux carburants (canne à sucre) ou à l'exportation (viande). Ainsi au Brésil, 15% des habitants souffraient de sous-alimentation en 1990.

Le gouvernement a donc lancé le programme "faim zéro" : de la nourriture gratuite, et en partie issu de la production vivrière, en échange de la scolarisation et de la vaccination des enfants. Aujourd'hui, seuls 3,5% de Brésiliens souffrent encore de la faim.

Néanmoins, de milliers de paysans sans terre défrichent la forêt amazonienne, créant des fronts pionniers, pour cultiver. Le Brésil, comme beaucoup d'autres pays, nourrit mieux sa population mais aux dépens de l'environnement.

3. Dans les pays développés : lutter contre l'obésité

Dans les pays développés, même si le nombre de paysans est faible, les habitants mangent à leur faim grâce à une agriculture intensive. Cependant, une part croissante de la population est en surpoids voire obèse en raison du "snacking", de la sédentarité et d'une mauvaise alimentation, ce qui augmente les problèmes de santé. Le défi alimentaire est donc de mieux manger.

Pour cela, il existe de nombreuses solutions :

- varier son alimentation, éviter les excès de certains aliments (sucre, graisse, sel) et pratiquer une activité physique comme le suggèrent les campagnes télévisées, y compris dans les publicités, et les programmes de santé officiels ("manger bouger"),

- consommer des produits frais, de saison et locaux (circuits courts) afin de réduire l'empreinte énergétique en limitant le transport et le stockage et pour mieux payer les producteurs locaux, comme le propose les AMAP et de plus en plus de cantines,

- acheter des produits bio et/ou équitables qui préservent l'environnement et permettent de mieux payer les producteurs.

- se fier au nutriscore, à des applications de notation des aloments et/ou anti-gaspi.

En définitive, afin de lutter contre la faim, second objectif du développement durable, l'Organisation des Nations Unies, vise d'ici 2030 que tout le monde mange à sa faim et sainement, une hausse de la productivité et des revenus des producteurs et des échanges commerciaux mieux contrôlés.

A notre échelle, nous pouvons privilégier les circuits courts mieux moins polluants et qui permettent aux producteurs d'être mieux payés, de consommer des produits de l'agriculture durable ou bien biologique et d'acheter de préférence des produits du commerce équitable même pour nos paysans. Enfin, il fait réduire le gaspillage alimentaire.

Posté par histgeo à 21:06 - - Permalien [#]
Tags : , ,

27 novembre 2022

LE MONDE DES CITES GRECQUES

Questions-guides : comment les Grecs ont-ils créé et diffusé une culture commune tout autour de la Méditerranée ?

Objectif : comprendre l'univers culturel des Grecs (activités, institutions, croyances, histoire...) et l’héritage qu’ils ont laissé à notre civilisation.

Démarches

  • p.72-73 doc.1, 3 et 5 pour découvrir que les Grecs vivaient dans des cités indépendantes avec agora et acropole, entre montagne et mer, une campagne nourricière et leur propre monnaie et gouvernement,
  • p.74-77 : lecture d’extraits de L’Iliade et de l’Odyssée ainsi que d'autres mythes et mise en relation avec d'autres sources (vase, peintures...p.85) pour comprendre l'importance des chants attribués à Homère dans la culture grecque ainsi que certaines expressions françaises (cheval de Troie, talon d'Achille, fil d'Ariane...),
  • p.78-83 : étude du Parthénon et de sanctuaires panhelléniques de Delphes ou/et d’Olympie pour comprendre l'importance de la place de la religion chez les Grecs.
  • p.70-71 : lecture du récit de la fondation de Marseille par les Phocéens pour comprendre le processus de colonisation grecque et donc la diffusion de la culture grecque par les colonies => schéma d'une cité grecque et carte du monde grec au VIIIe et Ve siècles avant J.-C. pour localiser les différentes cités et le processus de colonisation,
  • p.87-89 : lecture de documents variés pour comprendre que la population athénienne était divisée en 4 catégories avec des droits et devoirs différents => schéma de la démocratie imparfaite d'Athènes + synthèse.
  • En conclusion, l'accent est mis sur l'héritage culturel laissé par les Grecs (jeux olympiques, vocabulaire, expression, monuments, mythes...).

 Connaissances attendues à l'évaluation

  • le monde grec sur une carte du bassin méditerranéen aux VIIIe-VIIe siècle av. J.-C. (Méditerranée, mer Egée, mer Noire, Athènes, Sparte, Delphes, Olympie, Phocée, Massilia/Marseille),
  • vocabulaire, personnage, oeuvres à maîtriser : 
  • Attique, acropole, colonisation, démocratie, cité, Homère, IliadeOdyssée, Ulysse, agora, Parthénon, Panathénées, citoyens, métèques, esclaves, mythes, Zeus, Héra, Heraklès, Hermès, Pythie, jeux olympiques (776 avant J.-C.), sanctuaire panhellénique, Périclès, Phidias,
  • Homère, VIIIe siècle av. J.-C., Marathon (490 avant J.-C.), Salamine (480 avant J.-C.).

Compétences du SCC évaluées

  • situer des repères historiques et géographiques
  • comprendre des documents variés (objet, texte...),
  • pratiquer différents langages (croquis)
  • écrire sa pensée

Pour s'entraîner et en découvrir plus

L'essentiel

1. Des cités indépendantes

A l'époque antique, les Grecs sont organisés en cités* bâties sur le même modèle. Elles sont en général situées en bord de mer, entourées de remparts et de champs et surmontées d'une acropole qu regroupent les temples. Près du centre se trouve une place, l'agora où sont regroupés les bâtiments politiques et commerciaux. Avant le VIIIe siècle, les Grecs sont concentrés en Grèce continentale et sur la côte de l'Asie mineure. Ils vivent donc dans le milieu méditerranéen, entre montagne et mer, en cultivant oliviers, blé et vigne, en élevant des animaux et en pêchant.

Les cités sont indépendantes les unes des autres. Elles sont dirigées soit par une oligarchie, soit par un tyran, soit ce sont des démocraties.

2. Des cités unies par leur culture

Malgré cette dispersion, les Grecs sont liés par de nombreux éléments culturels.

- les poèmes attribués à Homère : L'Iliade qui raconte la guerre de Troie dont les exploits d'Achille et Hector et L'Odyssée qui raconte les aventures d'Ulysse de retour de la guerre de Troie. qui ont laissé des expressions comme un talon d'Achille et un cheval de Troie,

- les mythes, récits de héros et de dieux tels Thésée et le minotaure, les 12 travaux d'Héraklès, qui inspirent les artistes et artisans pour fabriquer des objets du quotidien (vase, amphore...) qui ont laissé des expressions comme le fil d'Ariane, le complexe d'Oedipe, être  médusé...

- leurs croyances : ils sont polythéistes (Zeus, Athéna, Héra, Poséidon...),

- leur architecture (temples avec colonnes et chapiteaux),

- des sanctuaires panhelléniques* comme celui d'Olympie où les Grecs honoraient Zeus par des jeux sportifs à partir de 776 av. J.-C.  (ou celui de Delphes où ils honoraient Apollon par des concours musicaux),

la Pythie de Delphes, sorte de voyante, qui rendait des oracles*. 

Enfin, les Grecs sont unis par leur alphabet et leur langue.

3. Une culture diffusée par la colonisation

 A partir du VIIIe siècle av. J.-C., certains Grecs quittent leur cité par curiosité, pour fuir un tyran, pour développer le commerce ou parce que leur cité est surpeuplée et manquent de ressources. Ils fondent des colonies autour de la mer Noire, au Sud de l'Italie et de la Gaule notamment.

C'est le cas des Phocéens qui fondent Marseille vers 600 av. J.-C (voir la carte). Cette colonisation entraîne la diffusion de leur modèle de cité et de leur culture tout autour de la Méditerranée. Voir la carte.

  4. Athènes, lieu de naissance d'une démocratie imparfaite

Au Ve siècle avant J.-C., Athènes comptait environ 400000 habitants. Parmi eux, on distinguait 4 catégories :

  •  les esclaves qui étaient considérés comme des objets,
  • les métèques : des étrangers qui résident à Athènes en payant une taxe,

  • les femmes et enfants de citoyens,

  • les citoyens : les hommes de plus de 20 ans nés de parents athéniens.

 Seuls les citoyens masculins pouvaient participer à la vie politique (débattre, juger, voter, être tiré au sort ou élu...). C'est donc apparemment une démocratie. Cependant, ce n'était pas complètement une démocratie car seulement 40000 citoyens décidaient pour 300000 habitants.

Ppur garantir cette démocratie, les citoyens pouvaient exclure de la cité un des leurs une année, avaient le même temps de parole lors des réunions sur la Pnyx (voir la reconstitution d'Athènes) et les juges délibéraient par un vote secret.

 


Posté par histgeo à 08:28 - - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

23 novembre 2022

REPUBLIQUE ET CITOYENNETE

Question-guide : qu'est-ce qu'être citoyen dans notre République ?

Objectif 1 : comprendre que les nationalités française et européenne donnent des droits spécifiques, en particulier, politiques, en sus des droits donnés à tout citoyen.

 Démarches

  • Sondage sur la nationalité : de quelle nationalité êtes-vous ? Pourquoi ? => inventaire des critères pour être/devenir français(e) (p.362 si nécessaire),
  • Réalisation d'un "mur" des droits et devoirs du citoyen => synthèse,
  • p.364-365 : le droit de vote : un droit encore spécifique ? 

Connaissances

  • Les fondements de la citoyenneté et de la nationalité dans la République française sont analysés. L'importance de la langue nationale est soulignée.
  • La diversité de la population sur le territoire national est prise en compte en faisant apparaître les liens entre droits politiques et nationalité.

Compétences

  • savoir extraire des informations de documents officiels ou du quotidien,
  • savoir expliquer quels sont les critères pour être de nationalité française, décrire les droits que cela confère et ceux attachés à la citoyenneté européenne.
  • savoir argumenter sur un sujet d'actualité.

 

Objectif 2 : comprendre que la France est une République avec ses propres valeurs, principes et symboles.

Démarches

  • Création d'un "mur" où déposer les symboles + lecture et analyse d'articles de la Constitution pour inventorier les symboles, les valeur et principes de la démocratie française + comparaison avec les régimes totalitaires étudiés en histoire et d'autres démocraties qui ne sont pas des républiques en Europe => texte bref sur la République française + "nuage" des symboles.

SDC10294

Les symboles de la République lors de la commémoration du 11/11/1918,
Narbonne, 11/11/2010 (cliché personnel).

Capacités

  • savoir définir démocratie, république, citoyen, pluralisme (politique), référendum, dictature, suffrage,
  • savoir rédiger un texte court sur chacun des sujets suivants : "qu'est-ce qu'un citoyen français ?", "La France, une République avec des symboles propres", "La France est-elle une démocratie ?".
  • savoir expliquer en quelques phrases pourquoi la France est considérée comme une démocratie.
  • connaître les symboles de la République et leur signification
  • connaître les règles fondamentales de la démocratie
  • connaître les principaux droits de l'Homme et du citoyen
  • avoir conscience de ses droits et de ses devoirs de citoyen

Compétences

  • savoir extraire des informations d'un document officiel (Constitution, carte électorale...) ou du quotidien (timbre, monument, drapeau, photo...),
  • savoir argumenter sur un sujet d'actualité.

Ressources

  •  Constitution.
  •  Citoyenneté et les principes de notre République : le site de "vie publique" vous dit tout sur la citoyenneté.
  •  La nationalité en France : le site de la diplomatie française pour répondre à toutes les questions sur la nationalité française.
  •  http://www.elysee.fr/ : le site officiel de la Présidence de la République française. Les symboles de la République y sont expliqués. Remarquez l'adresse complète du site qui s'affiche....
  • une vidéo de la série 1 jour 1 actu expliquant la devise de la France
    La devise de la France : que signifie-t-elle ?

    Cette vidéo t'explique ce que signifie la devise de la France : "Liberté, égalité, fraternité". Ces 3 mots, tu peux les lire sur les façades des mairies et des écoles. Cette devise nous rappelle que nous sommes tous solidaires, égaux et libres, peu importe notre couleur de peau, notre origine ou notre religion.

    https://www.1jour1actu.com

    devise de la France.

L'essentiel

  1. Une République démocratique héritée de la Révolution et des Lumières

 Comme l'indique la Constitution de 1958, la France est une République indivisible, laïque, sociale et démocratique avec des symboles propres issus de la Révolution de 1789 : son emblème - le drapeau tricolore bleu, blanc, rouge -, son hymne national - La Marseillaise -, sa devise - "Liberté. Egalité. Fraternité"- et sa fête nationale -le 14 juillet. S'y ajoutent Marianne, le coq "gaulois" (gallus), le sceau et le faisceau des licteurs.

Ces symboles figurent sur de nombreux lieux ou objets du quotidien (timbre, centimes, mairie, écoles et autres bâtiments publics...) ou lors d'événements internationaux (rencontres sportives, politiques...). L'article 433-5-1 du Code pénal punit de sanctions (7500€ d'amende et éventuellement prison) les personnes qui se rendraient coupables d'outrage à l'égard du drapeau ou de l'hymne.

 

 De plus, d'après la Constitution, la France est une démocratie car elle garantit certains principes et valeurs :

  •  la souveraineté nationale : c'est le peuple qui prend les décisions par l'intermédiaire de ses représentants élus ou par référendum,
  • le pluralisme politique : la France autorise l'existence de plusieurs partis politiques (voir chapitre suivant),
  • la séparation des pouvoirs : le pouvoir législatif (faire les lois), le pouvoir exécutif (mettre en oeuvre les lois) et le pouvoir judiciaire (faire appliquer les lois) sont séparés,
  • le suffrage (= vote) universel, égal et secret
  • le respect des libertés (circulation, pensée, religion...) et des droits de l'Homme (civils, politiques et sociaux),
  • l'égalité des citoyens devant la loi.

 

  La France n'a pas toujours été une démocratie. Au Moyen-âge elle était dirigée par des rois héréditaires. Sous Napoléon et Pétain, elle a connu des périodes de dictature.

  Tous les Etats de l'Union européenne sont aussi des démocraties, c'est une condition d'entrée, mais tous ne sont pas des républiques : l'Espagne, la Belgique sont des royautés démocratiques.

  Au niveau  mondial, la démocratie semble progressivement s'imposer comme en témoignent les révolutions dans certains pays arabes en 2011. Cependant, il subsiste des dictatures comme en Corée du Nord (lire les cours sur l'U.R.S.S. de Staline, l'Allemagne de Hitler, la France de Vichy).

 La démocratie serait née en Grèce, à Athènes au Ve siècle avant J.-C. : les citoyens désignaient leurs représentants pour diriger la cité. Toutefois, elle était imparfaite car les femmes de citoyens, les étrangers à la cité et les esclaves, qui étaient les plus nombreux, n'avaient pas le droit de vote : une minorité décidait pour la majorité.

 Aujourd'hui, en France comme dans d'autres pays, la démocratie est menacée par certains dangers : l'intolérance, le racisme, les inégalités sociales, l'abstention aux élections...

2. Une République qui accorde des droits et impose des devoirs aux citoyens

Un citoyen français est une personne de nationalité française jouissant de ses droits civils et politiques. Pour avoir la nationalité française, il faut :

-  être né(e) d'au moins un parent français : c'est le droit du sang (ou avoir été adopté(e)),

-  OU être né(e) en France et y avoir résidé au moins 5 ans : c'est le droit du sol,

-  OU être marié(e) à un(e) Français(e) et justifier d'une vie commune durant 4 ans, maîtriser la langue et ne pas avoir été condamné(e),

-  OU être naturalisé(e) sous certaines conditions (maîtrise du Français, résidence et travail depuis 5 ans...).

Un citoyen français dispose de droits civils (mariage, résidence....), politiques (vote, éligibilité...), sociaux (santé, éducation, soins...) mais aussi de devoirs (défense du pays, impôts, participation à la vie du pays, respect des lois, de la laïcité, de l'environnement...).

Depuis le traité de Maastricht (1992), les citoyens français sont aussi des citoyens européens comme en témoigne les passeports. Ils disposent de nouveaux droits : libre circulation et résidence, vote aux municipales et aux européennes... au sein de l'Union européenne.

 

Le saviez-vous ?

Les premiers pays à avoir accordé définitivement le droit de vote aux femmes sont la Suède, la Nouvelle-Zélande et l'Australie au tournant du XXe siècle. Certains pays ne leur ont toujours pas accordé tandis que dans quelques-uns, il n'existe toujours pas...

IDENTITE MULTIPLE ET LUTTE CONTRE LES DISCRIMINATIONS

Question-guide : pourquoi les être humains, tous différents, sont-ils tous égaux ?

Objectif : comprendre que chaque être humain est différent mais qu'il n'existe qu'une race, la race humaine et que la diversité est source de richesse

Démarches

  • Lecture croisée de documents (photos, tableau de Norman Rockwell + vidéo sur Rosa Parks, BA d'Invictus, extrait de Un sac de billes de Joseph Joffo...) pour constater que les discriminations et le racisme ont jalonné l'Histoire, y compris en France,
  • Ecoute et commentaire de court-métrages sur les discriminations et/ou de courts-métrages contre les discriminations sur Arte.tv 
  • Ecoute ou réalisation d'un "mur" de témoignages personnels et inventaire des moyens d'agir contre les discriminations au quotidien.
  • Recherche en autonomie sur Internet sur une personnalité à l'identité multiple.
  • Interview croisée entre camarades pour identifier les éléments communs et les différences entre élèves à leur identité personnelle (l'identité légale a été traitée en 6e).
  • Visionnage de campagnes se sensibilisation contre les discriminations des aveugles, des handicapés, de spots de l'AGEFIPH avec Jamel Debbouze pour identifier les autres discriminations existantes (sexisme, homophobie, physique...) et punies par la loi pour permettre de les définir et de montrer leurs conséquences pour ceux qui en sont victimes.

Connaissances

Même s’il existe des différences entre les individus et une grande diversité culturelle entre les groupes humains, nous appartenons à la même humanité. Assimiler les différences de cultures à des différences de nature conduit à la discrimination et au racisme.

Capacités (voir Fiche_de_révision_discriminations)

  • identifier des discriminations,
  • analyser des études de cas,
  • connaître des textes qui condamnent ces discriminations,
  • raconter une anecdote ou un exemple de discrimination,
  • rédiger un texte bref expliquant pourquoi et comment lutter contre les discriminations.

Pour aller plus loin

L'essentiel

1. Une identité parfois source de discriminations

Aux Etats-Unis, les Noirs, pour la plupart descendants d'esclaves, ont longtemps été victimes de discriminations au XXe siècle. Ce fut aussi le cas en Afrique du Sud où Nelson Mandela s'est battu pour la suppression de l'apartheid (politique de ségrégation raciale). 

Dans les années 1930-1940, dans l'Allemagne nazie et dans la France de Pétain, des lois interdisaient certains métiers et lieux aux Juifs considérés comme une race concurrente "parasite". Des millions d'entre eux ont été obligés de porter une étoile jaune pour être identifiés, comme Joseph Joffo, arrêtés, déportés et tués dans des camps de concentration ou des centres d'extermination.

Au quotidien, en France et dans le monde, des millions des personnes sont confrontées à des discriminations, c'est-à-dire se voient refuser l'accès à un service (lieu public, emploi...) ou à un bien (logement...) ou subissent des insultes, des injures, une mise à l'écart, en raison de leur sexe, de leur couleur de peau, de leur religion, de leurs opinions ou toute autre différence physique ou non physique. Ces discriminations sont dues à des confusions entre race, ethnies*, nationalité*, religion... et à des préjugés.

Chaque humain dispose d'une identité légale (voir programme de 6e) mais aussi d'une identité personnelle donc d'une identité à la fois unique et multiple. Elle présente des points communs mais aussi des différences avec d'autres individus qui fait que chaque être humain est unique. Ces différences sont souvent la source de discriminations, parfois dès le collège. Cela peut entraîner chez la victime un sentiment de culpabilité, de honte, de mal-être, une dépression et un suicide.

2. Des moyens de lutte contre les discriminations

Des scientifiques, notamment des généticiens, ont démontré que même si chaque être humain est différent, tous les hommes ont en commun un patrimoine génétique, donc il existe 7 milliards d'humains mais une seule "race", la race humaine.

En France, les discriminations sont punissables par la loi qui garantit l'égalité de tous sans distinction. Pour lutter contre ces discriminations, il existe aussi des organismes officiels comme la HALDE (Haute Autorité de Lutte Contre les Discriminations et pour l'égalité), l'AGEFIPH pour l'emploi des handicapés, des associations comme la LICRA (Ligue contre le racisme et l'antisémitisme) ou SOS racisme.

Chacun peut aussi porter plainte en tant que victime ou témoin d'une discrimination et se faire assister d'un avocat ou d'une association, peut faire signer une pétition ou organiser une manifestation dénonçant les discriminations.

 

Posté par histgeo à 11:45 - - Permalien [#]
Tags : , , , , ,