Question-guide : comment les pouvoirs seigneuriaux, laïques et ecclésiastiques, s'imposent-ils en Occident ?

Objectif : comprendre que la société médiévale est dominée par les seigneurs, laïcs et ecclésiastiques.

Démarches

  • p.56-59 : étude d'une représentation de la seigneurie + étude d'images représentant les différentes activités des paysans et des seigneurs et comment on devient chevalier.
  •  visite de l'ensemble cathédral pour comprendre le poids de l'Eglise chrétienne sur la société médiévale + lecture d'oeuvres d'art p.48-49 + fiche de travail sur l'abbaye de Lagrasse et/ou de l'abbaye de Fontfroide + visionnage d'une vidéo montrant le lien entre féodalité et développement des abbayes => synthèse sur une Eglise omniprésente dans la vie quotidienne en Occident,
  • p.48 +p.52-53 et/ou visionnage d'un numéro de C'est pas Sorcier consacré aux cathédrales et visite guidée de la cathédrale de Narbonne => plan et synthèse sur la puissance sociale et intellectuelle de l'Eglise, son rôle au sein de la population,
  • p.54-55 => la conquête de nouvelles terres.

 

Connaissances

On fait découvrir quelques aspects du sentiment religieux. La volonté de l’Eglise de guider les consciences (dogmes et pratiques, lutte contre l’hérésie, inquisition…) et sa puissance économique et son rôle social et intellectuel (insertion dans le système seigneurial, assistance aux pauvres et aux malades, universités…) sont mises en évidence.

Capacités

      • définir clerc, ordre religieux, Eglise, église, laïc, sacrement, hérétique, clergé régulier, clergé séculier, diocèse, paroisse...
      • connaître l'organisation de l'Eglise (clergé régulier et séculier),
      • connaître les éléments composant un édifice religieux (transept, chapelle, nef...)
      • identifier les caractéristiques de l'art roman et de l'art gothique,
      • lire une oeuvre d'art (sculpture, peinture, vitrail...) c'est-à-dire la présenter, la décrire et expliquer ce qu'elle représente,
      • rédiger un texte expliquant le rôle majeur de l'Eglise dans la société médiévale,
      • raconter la vie et l'oeuvre d'une personnage étudié et/ou l'histoire d'une édifice étudié.

Pour aller plus loin

 L'essentiel

1. Des seigneurs qui dominent les campagnes : les nobles chevaliers

 Au Moyen-âge, la grande majorité de la population vit dans les campagnes. Le territoire est divisé en seigneuries* comprenant un château, un ou plusieurs villages autour d'une église, siège de la paroisse, où se regroupent des paysans. Chacune est dominé par un seigneur* qui assure plusieurs fonctions en contrepartie de redevances*, taxes, impôts et de corvées* prélevés sur les paysans.

Ainsi, le seigneur met à disposition des paysans des terres, appelées tenures, en échange d'un cens*, un moulin, un pressoir et un four contre le paiement de banalités* et assure la justice contre le versement de la taille. Les paysans ont ausi accès aux communaux pour laisser paître leurs bêtes et à certains bois sous conditions. En revanche, le seigneur garde pour lui-même une partie de la seigneurie, la réserve, qu'il fait exploiter par des paysans libres, les vilains, ou des serfs*.

Les seigneurs, quel que soit leur rang (baron, duc, comte...), sont des chevaliers, des individus qui ont les moyens d'entretenir un cheval. Ils sont membres de la noblesse, l'ordre dominant. Pour devenir chevalier, ils doivent suivre durant leur jeunesse un apprentissage en tant que page puis écuyer auprès d'un seigneur puis être adoubé. L'adoubement comprend une nuit de veillée suivie d'une cérémonie au cours de laquelle, l'écuyer reçoit la colée, ses armes et, parfois, une seigneurie.

Un seigneur consacre son temps à la chasse, aux tournois, à la guerre, au maniement des armes mais aussi aux banquets et à faire la cour pour tisser des réseaux avec d'autres seigneurs. Il vit dans un château plus ou moins important selon ses moyens.

De l'an mil à 1500, la population a augmenté en Occident, grâce à un climat plus favorable, une meilleure alimentation, une meilleure santé. Les seigneurs encouragent alors les paysans à défricher de nouvelles terres pour cultiver, à créer de nouveaux villages, libèrent des serfs. Ils gagnent ainsi plus d'argent. La forêt recule.

 2. Des seigneurs qui dominent les esprits : le clergé

 

Comme le montre le tympan de Conques et le retable de la cathédrale de Narbonne, l'Eglise est présente partout car elle a bâti des églises, des cathédrales mais aussi des abbayes et des monastères dans les villes et les campagnes dans tout l'Occident. Des édifices qui dominent le paysage par leur clocher et dont les décors inspirent la crainte de l'enfer et l'espoir du paradis aux fidèles. En général, les églises romanes (Xe au XIIe siècle) sont petites, aux murs épais et sombres tandis que les églises gothiques (XIIe au XVe siècle) sont hautes, plus fines et plus claires grâce à des vitraux  Elles sont en principe divisées en deux parties : l'une, le choeur, réservée aux clercs*, l'autre, la nef, ouverte aux laïcs* (voir fiche et livret de visite de la cathédrale).

 

L'Eglise est aussi présente tout au long de la vie des Hommes du Moyen-âge, puisque les cloches rythment les heures, le calendrier chrétien avec ses fêtes rythme la vie tout au long de l'année, les sacrements (le baptême, la communion, la confirmation, la pénitence, le mariage, l'extrême-onction et l'ordination pour ceux qui veulent devenir prêtre) rythment la vie des croyants de la naissance à la mort.

 

L'Eglise chrétienne impose aussi des obligations (aller à la messe le dimanche, prier, faire l'aumône, célébrer les fêtes religieuses, faire un pèlerinage* à Rome, Jérusalem ou Saint-Jacques de Compostelle), possède des terres donnés par des seigneurs, prélève des impôts, juge les affaires religieuses et soigne la population.

 

Enfin, l'Eglise chrétienne impose son autorité aux rois qu'elle sacre*, la paix ou la trêve de Dieu aux seigneurs en les menaçant d'excommunication* et l'Inquisitionfait la chasse aux hérétiques*.