Question-guide : comment les démocraties européennes ont-elles réagi face à la montée des extrêmes dans l'entre-deux-guerres ?

Objectif : comprendre comment se sont mis en place des régimes totalitaires entre les deux guerres.

Démarches

  • p.28-29 : la révolution russe.
  • p.38-39 : étude de documents pour comprendre le régime totalitaire soviétique de Staline.

 affiche_propagande_L_nine_et_Staline

 

Photo_retouch_e_L_nine_Trotsky

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Affiche vantant la politique économique du Parti.          Photos de Lénine "retouchées" sous Staline.

 

  • visionnage d'extraits de films dont des extraits de Octobre et de La Ligne générale d'Eisenstein et/ou d'un reportage sur sa vie) et de photos truquées pour constater que le parti utilise abondamment la propagande et la censure.

 

 

  • p.40-41 : étude de documents pour comprendre la crise des années 1930 et ses répercussions en France.
  • p.42-43 + p.46-47 et/ou vidéo sur la crise des années 30 et/ou vidéo sur le Front populaire : étude de documents pour comprendre le succès et les mesures sociales du Front populaire.
  • p.43 à 45 : analyse croisée de documents dont les lois de Nuremberg, des extraits de Mein kampf pour comprendre qu'Hitler installe une dictature totalitaire, raciste et expansionniste,
  • visionnage d'extraits d'"Apocalypse", d'extraits de films d’époque (le discours d'Hinkel et le discours final dans le Dictateur de Charlie Chaplin....) pour se rendre compte que certains artistes avaient conscience du danger représenté par Hitler.

 Compétences du socle évaluées

  • pratiquer différents langages (compléter un tableau comparatif des régimes étudiés),
  • extraire des informations de documents (textes, photographies...) en particulier les images de propagande,
  • savoir situer dans le temps et l'espace les différents personnages qui dirigent les Etats étudiés et les événements majeurs de cette période,
  • savoir rédiger un texte pour décrire et expliquer l'évoluation d'un ou plusieurs de ces Etats en utilisant le vocabulaire spécifique.

 

Pour s'entraîner et en apprendre plus en s'amusant

  • un QCM sur le chapitre.
  • un autre QCM sur le chapitre.
  • un dossier de France 5 qui présente le Front populaire, son œuvre et l’héritage culturel des congés payés. Il donne aussi accès à un reportage en ligne sur le Front populaire, à un diaporama d’affiches et de couvertures de magazines de l’année 1936, à une bibliographie, à un glossaire et à d’autres sites internet.
  • un site qui retrace l’histoire du Front populaire (1936-1937).
  • un quizz chronologique sur le chapitre.
  • des mots croisés sur l'Entre-deux-guerres,
  • une des multiples biographies de Léon Blum, qui fut député de Narbonne avec un extrait vidéo.
  • visionner des extraits ou les films entiers : La grande illusion, La vie est à nous de Jean Renoir...

 L'essentiel

1. En U.R.S.S., Lénine puis Staline imposent un régime soviétique* totalitaire*

En février 1917, suite à des grèves et des manifestations, le tsar est renversé. Un gouvernement provisoire prend le pouvoir. Cependant, en octobre, il est renversé à son tour par les bolcheviks* dirigés par Lénine : les soviets* prennent le pouvoir. En 1918, ils signent la paix avec l'Allemagne puis gagnent la guerre civile. Lénine veut confisquer les terres des riches paysans, nationaliser les banques et imposer le communisme. L'U.R.S.S naît.

Après la mort de Lénine en 1924, Staline (1924-1953) prend la tête de l'U.R.S.S. et installe un régime soviétique* totalitaire. Il décide de développer l'économie grâce à des plans quinquennaux *. Il procède à la collectivisation* forcée des terres dès 1929 en créant des kolkhozes*. Il lance le pays dans une intense industrialisation, développant en priorité l’industrie lourde (métallurgie, sidérurgie, chimie) pour produire des outils, notamment des machines agricoles, des engrais, des machines. Parallèlement, il mène une politique de grands travaux (métro de Moscou, grands barrages hydroélectriques, canaux...) pour développer le pays. On assiste ainsi à une étatisation* de l'économie

Sur le plan politique, Staline prend la tête du pouvoir en éliminant ses adversaires grâce à sa police politique, le N.K.V.D.*, qui arrête les opposants (anciens camarades de Lénine, koulaks...), les exécute ou les envoie dans des camps de travail forcé, les goulags*, en Sibérie notamment. Les procès de Moscou, truqués, lui permettent d'éliminer des membres du parti : c'est la grande terreur stalinienne (1937-1938). La société, dont la jeunesse, est complètement embrigadée et surveillée. Staline, "petit pères des peuples", développe le culte de sa personnalité.

Enfin, Staline use de propagande : il utilise aussi le cinéma, les affiches, la peinture, la presse, la radio, la littérature pour vanter ses mérites. Le réalisateur Eisenstein produit "Octobre", qui montre la prise "difficile" du palais d'hiver - ce qui est faux -, et L'Ancien et le Nouveau" ou "La ligne générale" qui glorifie la collectivisation et la modernisation de l'agriculture grâce à l'industrie. La politique de Staline aurait fait entre 10 et 15 millions de morts. L’URSS est devenue un régime soviétique* totalitaire*.

 

2.  En France, le Front populaire* évite une dictature ?

 

Dans les années 1930, la France connaît une grave crise économique suite au krach boursier de Wall Street en octobre 1929 : la production industrielle chute, le chômage augmente, les communistes poussent à la grève. De plus, la France connaît une grave crise politique : en 1934,  l’affaire Stavisky, le faux suicide d’un escroc ami de parlementaires, et la répression de la manifestation du 6 février organisée par des ligues* provoquent la montée de l’antiparlementarisme* et du nationalisme*.

 

Les élections de 1936 donnent la victoire au Front populaire*. Présidé par Léon Blum, le gouvernement prend des mesures sociales : patrons et syndicats (C.G.T.) signent les accords de Matignon (liberté d’opinion et syndicale, augmentation des salaires, création de délégués du personnel, premiers congés payés, semaine de travail de 40h) qui redonnent confiance aux travailleurs. La scolarité obligatoire est portée à 14 ans. Jean Renoir réalise des films à la gloire du communisme et du Front populaire (La grande illusion, La Marseillaise...).

 

Cependant, la droite et l’extrême-droite attaquent le Front populaire à travers la presse notamment le journal « L’Action française » et les affiches de propagande. Elles dénoncent les mesures sociales prises par le gouvernement et le fait que la France soit dirigée par un communiste juif. De plus, à cause du refus d'intervenir dans la guerre civile d'Espagne aux côtés des Républicains face aux partisans de Franco aidés par les Allemands (bombardement de Guernica en avril 1937 peint par Pablo Picasso), une partie des communistes "lâchent" Léon Blum : en avril 1938, c’est la fin du Front populaire mais les mesures sociales perdurent.

 

3.  En Allemagne, Hitler installe une dictature antisémite, raciste et nationaliste (1933-1945)

Fils d'un douanier autrichien né en 1889, Adolf Hitler entreprend sans succès des études d'architecte à Munich. Artiste peintre un temps, il prend part à la Première guerre mondiale. Son courage le font remarquer ce qui lui vaut d'être infiltré dans le parti ouvrier allemand en 1919. Il en prend la tête et le transforme en parti ouvrier national socialiste en 1921. En 1923, il tente un coup d'Etat. Emprisonné, il écrit Mein Kampf ("Mon combat") qui contient ses principaux projets pour l'Allemagne.

Profitant des difficultés économiques à l’origine de l’augmentation du chômage, Adolf Hitler, chef du parti national-socialiste ou parti nazi (N.S.D.A.P.*) gagne les élections et est nommé chancelier* du Reich le 30 janvier 1933 par le président Hindenburg. L’incendie du Reichstag*, faussement attribué à un communiste, lui permet d’obtenir les pleins pouvoirs en mars. Hitler, qui devient le Führer*, met en place un Etat totalitaire et raciste.

En effet, grâce à sa police, les S.S.* et la Gestapo*, il élimine les opposants, dont les communistes, en les enfermant dans des camps de concentration. Il développe les industries (sidérurgie, chimie, mécanique, armement) et fait construire des autoroutes et des canaux ce qui fait baisser le chômage. Il embrigade les jeunes dans les Jeunesses hitlériennes. Grâce à une propagande active à la radio, par des affiches et de grands rassemblements comme à Nuremberg (1935) ou lors de Jeux Olympiques de Berlin (1936), il contrôle la société et la culture.

Dans un souci de préserver une race aryenne pure, il fait voter les lois de Nuremberg  en 1935 contre les Juifs qui sont aussi victimes de violence (Nuit de Cristal, 9-10 novembre 1938). Il fait aussi éliminer les Tziganes, les homosexuels, les handicapés.

Enfin, Hitler lance l'Allemagne dans une campagne d’extension territoriale pour conquérir « l’espace vital » indispensable et former ainsi une Grande Allemagne comme souhaitée dans son livre Mein Kampf ("Mon combat"). Dès, 1936, il réoccupe la Rhénanie en violation du traité de Versailles.

En mars 1939, l'Allemagne annexe l’Autriche (c’est « l’Anschluss »). Puis, il annexe les Sudètes (octobre 1938) et envahit la Pologne (1er septembre 1939) après avoir conclu un pacte avec l’Italie et l’URSS : la France et la Grande-Bretagne déclarent la guerre à l’Allemagne le 3 septembre 1939. Dès 1940, Charlie Chaplin dénonce le danger que représente Hitler dans son film Le Dictateur.

 

Un régime totalitaire est donc un Etat dirigé par un seul homme qui concentre tous les pouvoirs, un dictateur - Staline en U.R.S.S., Hitler en Allemagne -, un seul parti,  - le parti communiste et le parti nazi -, qui contrôle toute la population et toute l'économie par la propagande et grâce à la répression menée par une police politique - Tchéka/NKVD et SS/SA/Gestapo.

 

Le saviez-vous ?

Peu après la révolution d'octobre 1917, une épidémie de typhus cause plus de 3 millions de morts en U.R.S.S.. Lénine crée des centres de désinfection et dit : "Ou bien le socialisme tuera les poux... ou bien les poux tueront le socialisme"...