Question-guide : comment le pouvoir royal s'affirme-t-il en France entre les XIe et le XVIIIe siècle ?

Objectif : comprendre le rôle de la féodalité dans l'organisation d'une hiérarchie de pouvoirs puis dans l'affirmation du pouvoir royal.

Démarches

  • Lecture croisée de sources p.84-85 et/ou visionnage d'un extrait vidéo sur la féodalité => schémas de l'hommage et de la féodalité,
  • Lecture croisée de documents p.88-89 + p.92-93 pour comprendre le rôle de Philippe Auguste dans l'affirmation du pouvoir royal,
  • Lecture croisée de documents p.89 + vidéos sur sa première croisade  et sur le très chrétien Louis  IX pour comprendre son rôle dans l'affirmation du pouvoir royal.
  • p.92 + p.90-91 : rôle de Philippe IV le Bel puis étude de la guerre de Cent Ans pour comprendre comment le roi de France s'est définitivement imposé face à son vassal anglais, a établi son autorité sur tous ses vassaux et contrôle un royaume ressemblant à la France actuelle => cartes comparatives du domaine royal.


  • p.134 à 139 : étude de documents pour comprendre les rôles successifs de François Ier à Louis XIV dans l'affirmation du souverain, notamment visite virtuelle du château de Versailles et étude du portrait par Hyacinthe Rigaud => carte du royaume de France sous Louis XIV.

Connaissances

L’organisation féodale (liens « d’homme à homme », fief, vassal et suzerain) et l’émergence de l’État en France qui s’impose progressivement comme une autorité souveraine et sacrée.

Capacités

  • définir féodalité, vassal, hommage, fief, félon, ost, domaine royal, bailli, monarchie, états généraux.
  • compléter un schéma de la féodalité et/ou de la cérémonie de l'hommage,
  • rédiger un texte bref sur la féodalité, l'affirmation des souverains et de l'Etat

Pour aller plus loin ou réviser en s'amusant ... ou pas

L'essentiel

1. L'affirmation de l'Etat monarchique dans le royaume des Capétiens et des Valois

A partir du IXe, pour faire face aux invasions, les populations cherchent la protection d'un seigneur et les seigneurs s'entourent de chevaliers pour assurer leur défense. Des liens d'homme à homme se créent et sont "officialisés" lors de la cérémonie de l'hommage : le vassal jure fidélité, conseille et garantit aide financière et militaire - l'ost - à son suzerain qui, en contrepartie lui donne un fief et sa protection. C'est la naissance de la féodalité (voir schéma).

2. L'affirmation de l'autorité royale sous les Capétiens et Valois

A partir du IXe siècle, mais surtout entre le XIe et le XVe siècles, les souverains, jusqu'alors faibles face aux nobles, imposent progressivement leur autorité. En France, dès 987, Hugues Capet, nouvellement élu, instaure le principe d'hérédité du trône, de primogéniture (transmission au fils aîné) pour installer une dynastie et l'hommage des nobles au roi mais son domaine est petit. Au XIIe siècle, le roi Philippe Auguste (comme les empereurs romains !) renforce son autorité en désignant Paris comme capitale, en prélevant des impôts sur les fiefs des seigneurs, en installant une administration royale (les baillis) dans tout le royaume et en agrandissant le domaine royal par des conquêtes notamment suite à sa victoire sur son vassal, le roi d'Angleterre, à Bouvines en 1214 : il prend alors le titre de "roi de France".

Louis IX, lui, impose une monnaie unique et agrandit encore le royaume en s'emparant du Languedoc.

A partir de 1337, à cause d'un problème de succession, Angleterre et France entrent en guerre : la guerre de Cent Ans. Les Anglais, aidés des Bourguignons, s'emparent du Nord de la France. Grâce à Jeanne d'Arc Charles VII récupère les terres perdues et établit son autorité par le sacre à Reims : le domaine royal s'est encore étendu (voir cartes). Les rois prélèvent alors de impôts pour assurer des entrées d'argent et crée une véritable armée royale.

3. De François Ier à Louis XIV : vers une monarchie absolue

Sous son règne François Ier, (1515-1547) agrandit encore le royaume, bâtit des châteaux typiques de la Renaissance comme Chambord et agit en mécènes en faisant venir des artistes italiens notamment. En 1539, par l'édit de Villers-Cotterêts, il impose aussi la langue française dans tous les actes officiels et la tenue des registes paroissiaux pour mieux compter la population.

Sous son règne, Henri IV (1589-1610), cousin d'Henri III assassiné, de confession protestante, doit affronter la ligue catholique, renoncer à sa religion et fait rédiger l'édit de Nantes pour autoriser le protestantisme : il met ainsi fin au guerres de religion en France.

Enfin, Louis XIV (1663-1715) porte au sommet l'autorité royale. Il agrandit le royaume, notamment vers le nord-est, fati bâtir des villes fortifiées aux frontières, fait construire le château de Versailles pour montrer sa puissance - le roi-soleil - et sa richesse, impose son autorité aux ministres et aux seigneurs à sa Cour et concentre tous les pouvoirs comme le montre son portrait par H. Rigaud : il instaure une véritable monarchie absolue de droit divin. En 1685, il abroge l'édit de Nantes ce qui provoque la fuite de nombreux protestants.