Question-guide : tout le monde a-t-il accès à "l'école" ?

Objectif : comprendre que l'accès à l'éducation est un droit, une liberté (donc une chance !), une nécessité inégalement appliqué

Démarches

  1. p.24-25 : mise en relation de plusieurs documents : Convention internationale des droits de l'enfant (article 28), carte de l'analphabétisme/du taux de scolarisation dans le monde, témoignages d'enfants et de photographies pour constater les inégalités d'accès à l'école selon les pays et le sexe dans le monde (Fiche_1 :_droit à l'éducation dans le monde), visite du site http://uncahier.uncrayon.over-blog.fr pour voir qu'on peut s'engager pour améliorer la situation.

Carte du taux de scolarisation en primaire (2000-2006). Source : unicef.org

 

Carte du taux de scolarisation dans le secondaire (2000-2006). Source: unicef.org

 

Connaissances

  • l'article 28 de la Convention internationale des Droits de l'Enfant (1989),
    des exemples de pays et/ou de situation où les enfants n'ont pas accès à l'éducation.
  • les principales étapes du progrès du droit à l'éducation en France (dates et événements) dont la création de l'école publique, obligatoire, gratuite et laïque pour tous les enfants de 6 à 13 ans par Jules Ferry (1882), date à laquelle a été fondé le collège Cité !

Compétences

  • Extraire des informations pertinentes de documents variés à propos de l'accès à l'éducation dans le monde ou en France pour répondre à des questions,
  • Compléter une frise chronologique ou retrouver les principales étapes du progrès de l'éducation en France,
  • Compléter un schéma de l'organisation du système éducatif en France (financement, direction, établissements...).

Pour s'entraîner et en apprendre plus en s'amusant

L'essentiel

1. Un droit reconnu mais inégalement appliqué

En principe, des textes internationaux, comme la Convention internationale sur les droits de l'enfant, garantissent le roit à l'éducation gratuite et obligatoire, au moins au niveau élémentaire. Cependant, beaucoup de pays n'ont pas les moyens de bâtir ou entretenir des écoles notamment en Afrique (voir la carte de la scolarisation) ou connaissent de graves problèmes (guerres, catastrophes..).

Aujourd'hui près de 100 millions d'enfants n'ont pas accès à l'éducation dans le monde car ils travaillent avec leurs parents ou pour apporter de l'argent à leur famille, parce qu'ils sont exploités (soldats, esclaves...) ou par manque d'école : ils restent donc analphabètes*.
Toutefois, on n'a jamais compté autant d'enfants scolarisés au niveau mondial : 80% des enfants vont à l'école primaire. Des actions sont menées par des organismes comme l'UNICEF* ou des associations pour améliorer la situation comme l'opération "un cahier, un crayon" destinée à collecter des fournitures scolaires pour un pays différent chaque année.

2. En France, une conquête inachevée
En France, le droit à l'éducation a d'abord été garanti aux garçons (1833) puis aux filles (1850) et le travail des  enfants a été limité (âge, durée). Les lois Jules Ferry (1882) ont fondé l'école publique, laïque*, gratuite et obligatoire de 6 à 13 ans. L'obligation scolaire a été ensuite portée de 6 à 16 ans pour permettre à chaque enfant d'accéder à un minimum de connaissances et de choisir au mieux son orientation et l'école a été rendue mixte.

Depuis 1958, le droit à l'éducation est inscrit dans la Constitution*. Comme la loi l'impose depuis 2005, le système éducatif français public essaye d'accueillir tous les enfants handicapés. Cependant, certains enfants ne sont pas scolarisés par manque d'auxiliaires de vie scolaire (= personne qui accompagne un élève handicapé pour l'aider) ou d'aménagements (ascenseur, rampes). Le collège Cité a aménagé une rampe d'accès à certaines salles mais n'a pas d'ascenseur.

3. En France un système éducatif pour former un maximum de personnes

En France, les collectivités territoriales* (commune, département, région) financent le système éducatif français de l'école à l'université pour permettre à chacun de faire des études en fonction du métier choisi en proposant différentes filières (professionnelles, technologiques, générales) (voir le schéma).