Question-guide : comment fonctionne ma commune ? Quel(s) rôle(s) puis-je y jouer ?

Objectif : comprendre comment est organisée sa commune, qui prend les décisions, le rôle que chacun peut jouer dans sa commune.

Démarches

  • Etude d'un projet municipal pour comprendre comment sont prises les décisions,
  • visionnage d'un extrait ou de l'intégralité d'une vidéo de l'émissions C'est pas sorcier sur la commune (compétences [0 à 8mn], financement [12'53'' à 17'38]) => schéma de fonctionnement d'une commune,
  • Visite du site Internet de Narbonne dont son journal interactif pour comprendre comment un citoyen peut s'informer et agir dans sa commune,
  • Visionnage d'une vidéo sur le conseil municipal des enfants pour constater que les enfants sont aussi associés aux décisions et complément avec les conseils citoyens,
  • questionnaire sur la loi de 1901 et une association locale et/ou enquête ou recherche Internet à partir du mini site spécifique de  Narbonne sur une association pour comprendre leur fonctionnement et leur rôle dans une commune,
  • étude d'un agenda 21 communal complétée par un exemple d'agenda 21 scolaire avec l'atelier éco-collège du collège Cité afin de montrer les actions mises en place pour le développement durable et comment chacun peut y participer.

Pour aller plus loin

L'essentiel

1. Une gestion démocratique

Une commune est administrée par un conseil municipal avec, à sa tête, un maire. Le conseil municipal prend des délibérations lors de réunions oubvertes au public qui ont lieu, en général, une fois par mois. Ces délibérations portent sur des domaines variés comme les transports, les écoles, la police, la voirie, les sports, la culture, les loisirs, le social... Le conseil municipal est composé d'habitants élus par les citoyens de la commune inscrits sur les listes électorales. Les citoyens élisent leurs conseillers sur des listes, en fonction de leur programme.

Pour financer leurs projets, comme celui du futur musée de la romanité à Narbonne, les communes prélèvent des impôts et des taxes (taxes foncières, sur l'eau, sur les ordures ménagères, d'habitation...), peuvent demander des subventions aux autres collectivités territoriales (conseils départemental ou régional, Etat, Europe) ou encore emprunter auprès des banques. Désormais, elles se regroupent même au sein de communautés de communes pour mettre en commun leur argent pour financer d'importantes réalisations comme la médiathèque de Narbonne financée par le Grand Narbonne qui regroupe près de 40 communes.

Tout grand projet fait de plus l'objet d'une information au public par le journal municipal, le site Internet de la commune, des affiches, des réunions publiques...

2. De nombreuses possibilités pour s'informer et s'engager dans sa commune

Les habitants peuvent s'informer et s'engager dans leur commune de nombreuses manières. Ils peuvent visiter le site internet de la commune, lire le magazine municipal, intégrer un des conseils citoyens ou des enfants, selon leur âge, écrire à un(e) élu(e), téléphoner à Allo Narbonne, adhérer à des associations ou encore "respecter" sa ville, être solidaire.

Des associations sont des organisations, autorisées par une loi de 1901, qui rassemblent des personnes unies par un même objectif comme la protection de la nature, l'aide aux personnes en difficulté, la pratique d'une activité sportive ou culturelle. Elles sont à but non lucratif (elles ne doivent pas faire des bénéfices). Une association est dirigée par un bureau qui comprend au moins un président, un trésorier et un secrétaire. Pour être membre d'une association, il faut payer une cotisation annuelle. Une association est, le plus souvent, animée par des bénévoles et est financée par diverses animations payantes et des subventions. Le mini-site des associations de Narbonne en recensent plus de 300. Elles participent à la vie d'une commune. Cette année, le collège est ainsi partenaire des Restos du coeur pour lesquels il collecte de la nourriture et de l'argent grâce à des concerts de sa chorale.

Un citoyen peut aussi d'engager dans sa commune en faisant preuve de civisme comme suivre les consignes d'un agenda 21. En effet, dans certaines communes des  habitants ont rédigé un agenda 21 communal validé par le conseil municipal dont le but est d'améliorer l'équilibre entre besoins sociaux, économiques et environnementaux pour un développement durable (voir fiche de travail).