Question-guide : comment est organisé le continent européen ?

Objectif : constater la diversité de l'Europe (géographique, culturelle, politique...) - pas seulement de l'Union européenne - et comprendre l’organisation du continent (répartition des hommes, des activités, des milieux naturels...). Ce chapitre s'appuie sur les connaissances acquises au premier chapitre d'histoire.

Démarches

  • La dynamique d’élargissement et les liens qui unissent les États sont étudiés à partir de cartes (UE, zone euro, espace Schengen...) et sur un exemple de candidature d’adhésion. L’étude s’appuie sur la lecture d’un petit nombre de cartes qui permettent d’identifier les principaux contrastes spatiaux.
  • p.298 + p.302-303 + p.307 : lecture croisée de cartes pour comprendre que l'Union européenne est une Union d'Etats à géométrie variable et très contrastés => carte des espaces de l'Union européenne (p.333).

carte_climats_reliefs

Carte des climats en Europe

Croquis_synth_se
Un croquis de synthèse de l'organisation de l'Europe

Connaissances

  • Un territoire en construction.
  • Les contrastes territoriaux à l’intérieur de l’Union européenne. Plusieurs critères sont mobilisés pour établir une différenciation entre les États et les régions de l’Europe et souligner les contrastes de l’espace européen. L’UE tente de réduire les écarts par sa politique régionale et de cohésion des territoires.
  • vocabulaire : mégalopole, métropole, réseau, croissance démographique, solde naturel, secteurs d'activité, services.

Capacités

  • Localiser et situer les États de l’Union européenne et leur capitale, les villes où siègent les principales institutions de l’UE, les grands ensembles régionaux de l’Europe : Europe du Nord-Ouest, Europe du Sud, Europe centrale et orientale, les pays de la zone Euro, de l’espace Schengen mais aussi les principaux repères géographiques (mers, fleuves, zones climatiques...) et les aires religieuses,
  • Situer l’Union européenne et la mégalopole européennesur des planisphères thématiques (PIB, IDH...),
  • Décrire une forme de contraste de l’espace européen,
  • Réaliser un croquis représentant les différents types d'espaces dans l’Union européenne.

Compétences du socle commun évaluées

  • C5.1 :connaître les principales caractéristiques géographiques de l'Europe,
  • C5.7 : identifier la diversité des civilisations (langues, sociétés religions,
  • C5.10 : lire différents langages (textes, cartes, graphique...),
  • C1.8 : rédiger un texte bref, cohérent et ponctué, pour répondre à une question.

S'entraîner et en apprendre plus en s'amusant 

L'essentiel

1. Un territoire en construction permanente menacé ?

L'Union européenne est un territoire en construction. Depuis 1957, elle s'est élargie, a signé des traités (Rome, Maastricht...), se dotant d'un drapeau, d'un hymne, d'une devise, d'une monnaie et d'une citoyenneté uniques.

Aujourd'hui, elle a accueilli de nouveaux pays (Croatie, 2013), d'autres sont candidats pour y entrer (Serbie, Monténégro) mais, pour la première fois, un Etat la quitte : le Royaume-Uni (c'est le "Brexit").

De plus, elle subit régulièrement des crises financière, économique, politique (désaccords) et identitaire (montée des nationalismes) qui la fragilise.

2. Un territoire d'une grande diversité

L'Union européenne est un espace à géométrie variable : certains pays de l'U.E. n'appartiennent pas à l'espace Schengen qui inclut des pays non membres de l'Union ;  seuls 19 pays de l'Union sur 28 ont adopté l'euro.

Par ailleurs, malgré sa faible étendue, l'Union européenne présente une grande diversité dans de nombreux domaines.

  • Diversité physique : l'Europe est un continent majoritairement tempéré mais avec différents nuances (océanique, continental, méditerranéen) et même différents climats (polaire, montagnard) ; il comprend des massifs (Alpes, Pyrénées...) souvent centraux et des plaines littorales.
  • Diversité politique : 28 Etats sur les 42 du continent appartiennent à l'Union européenne, les régimes politiques (république, monarchies, principauté) et la taille des Etats (France/Vatican) sont variés, certaines régions voudraient acquérir plus d'autonomie ou l'indépendance (Catalogne, Flandre, Corse...)
  • Diversité culturelle : l'Europe compte de nombreux peuples et plusieurs langues y compris parfois dans un même Etat (Belgique, Suisse, Espagne...) ; la majorité des Européens sont chrétiens mais plusieurs Eglises cohabitent (catholique, protestante et orthodoxe) pas toujours en parfaite harmonie (tensions en Irlande du Nord).
  • Diversité économique : l'Union européenne a un IDH* élevé, supérieur à 0,8 mais il est plus élevé à l'Ouest qu'à l'Est. L'Europe occidentale est plus riche, plus industrialisée et plus dynamique que l'Europe orientale. Par ailleurs, l'Europe de l'Ouest bénéficie de réseaux de communication denses et d'une large ouverture sur l'océan. Cependant, ces disparité Ouest/Est s'expliquent surtout par la période de guerre froide qui a coupé le continent en deux systèmes économiques et politiques opposés : capitaliste sous influence des Etats-Unis à l'ouest, communiste sous domination russe à l'est. L'Union européenne s'efforce d'aider les régions les plus en retard pour réduire les écarts.

En définitive, dans l'Union européenne, on peut distinguer 4 grands espaces moins développés, riches et intégrés au fur et à mesure que l'on s'éloigne de la mégalopole ou dorsale européenne (voir la carte de synthèse p.333).